PROFESSION. L'accent mis sur la rénovation énergétique dans le plan de relance est évidemment une bonne chose pour la fédération Cinov, mais celle-ci se montre vigilante sur la mise en œuvre des dispositifs et déplore également que les moyens priment sur les résultats. Les ingénieurs du BTP en appellent à davantage de coordination entre les différents acteurs du secteur.


Accélérer sur la rénovation thermique des logements est incontestablement une bonne chose, mais la transition énergétique ne fait pas tout. C'est sur cette base que la fédération Cinov accueille le plan de relance du Gouvernement pour relancer l'économie française après le choc économique du confinement : en effet, si certains aspects sont salués par les ingénieurs de la construction, d'autres sont en revanche critiqués, notamment parce qu'ils sont tout bonnement absents de la stratégie de l'exécutif. Ainsi, l'organisation patronale se félicite des 6,7 milliards d'euros censés permettre à la rénovation énergétique de passer à la vitesse supérieure, tout comme les aides mises à disposition des TPE/PME pour rénover leur parc immobilier, sans oublier les fonds d'investissements responsables labellisés, qui doivent renforcer les fonds propres des petites entreprises.

 

"Le plan de relance est une bonne chose car on y retrouve des propositions formulées par le Cinov en amont, et il y a même des avancées encourageantes, comme l'extension de Ma prime rénov' aux copropriétés", explique Damien Racle, le président délégué de Cinov Ingénierie, à Batiactu. "Mais tout va être dans la méthode et la mise en œuvre de ce plan de relance. Le sujet n'est pas dans les contre-parties mais dans l'impact social et environnemental", poursuit-il. "C'est important de réfléchir aux usages, pour pouvoir ensuite financer de la qualité et avoir des retours sur investissements maîtrisés. Ne gâchons pas cette occasion historique de relancer avec de la qualité et de la recherche d'impact, car on peut aller bien plus loin que les 100 milliards d'euros du plan ; il y a un effet de levier qui pourrait être gigantesque."
Il vous reste 69% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp