INDUSTRIE. Les fabricants français de panneaux photovoltaïques Voltec Solar et Systovi, aux manettes du projet Bélénos qui ambitionne de créer une filière tricolore du solaire, annoncent avoir investi dans leurs outils de Recherche & Développement et de production. Objectif : proposer des nouveaux modules et s'ouvrir à d'autres marchés, notamment ceux du secteur tertiaire et des collectivités territoriales.


La filière solaire "made in France" franchit une nouvelle étape. En avril dernier, le Premier ministre Jean Castex avait déjà indiqué dans l'hémicycle du Sénat qu'une stratégie d'industrialisation nationale et même européenne était dans les tuyaux pour répondre aux importations d'équipements solaires dont le bilan carbone est paradoxalement très lourd : c'est le projet Bélénos (en référence au dieu gaulois du soleil), qui porte l'ambition de constituer un tissu industriel tricolore capable de produire dans l'Hexagone des panneaux photovoltaïques destinés au territoire national. Un mois plus tard, en mai donc, les acteurs de ce projet avaient annoncé avoir officialisé les premiers investissements : les industriels Systovi (groupe CETIH) et Voltec Solar (groupe Strub), respectivement basés en Loire-Atlantique et dans le Bas-Rhin, ont alors débloqué des enveloppes pour leur production et leur stratégie d'innovation.
Il vous reste 75% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp