Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, a désigné ce jeudi 23 août les 14 lauréats de la première période de l'appel d'offres sur la petite hydroélectricité, pour développer et exploiter de nouvelles centrales hydroélectriques d'une puissance totale de 36,9 MW.

Développer la petite hydroélectricité pour arriver à termes à l'attribution d'un total de 105 MW de puissance hydroélectrique : c'est tout l'objet de l'appel d'offres dont le ministre Nicolas Hulot a désigné ce jeudi 23 août les 14 premiers lauréats et qui aura lieu trois années successives. Des projets choisis parmi les "plus vertueux", la notation des offres comportant "en particulier une composante sur la qualité environnementale des projets, ainsi que la possibilité d'écarter les projets ne présentant pas un niveau de garantie suffisant quant à leur impact environnemental", précise le communiqué du ministère.

 

Le ministre se félicite de ces résultats, soulignant que "cet appel d'offre est la preuve que l'hydroélectricité peut concilier compétitivité économique et respect de l'environnement." Et d'ajouter : "Il conforte la première place de la filière de l'hydroélectricité comme source de production d'électricité renouvelable."

 

L'appel d'offres était ouvert aux nouvelles installations hydroélectriques dont la puissance est comprise entre 1 et 4,5 MW, implantées sur de nouveaux sites ou équipant des barrages existants.

 

Un prix moyen de 89,6 €/MWh

 

"Au travers des résultats de cette première période, la filière hydroélectrique démontre sa compétitivité économique sur des petites installations avec un prix moyen de 89,6 €/MWh" conclut le Ministère.

 

À noter que la seconde période de candidature à l'appel d'offres sera lancée en décembre 2018.

 

Liste des lauréats de la première période de l'appel d'offres 2017/S 082-159305 portant sur la réalisation et l'exploitation d'installations hydroélectriques développement de la petite hydroélectricité

 

Famille 1: installations implantées sur de nouveaux sites

 

1) Projet "Ponturin" - candidat PONTURIN ENR - puissance de l'installation : 3,737 MW -Auvergne-Rhône-Alpes
2) Projet "Nant Benin" - candidat NANT BENIN ENR - puissance de l'installation : 2,300 MW - Auvergne-Rhône-Alpes
3) Projet "Maurian Aval" - candidat GEG ENeR - puissance de l'installation : 3,003 MW - Provence Alpes Côte d'Azur
4) Projet "Centrale hydroélectrique de Gavet" - candidat CH GAVET - puissance de l'installation : 3,800 MW - Auvergne-Rhône-Alpes
5) Projet "Centrale hydroélectrique du Miage" - candidat CH MIAGE - puissance de l'installation : 3 MW - Auvergne-Rhône-Alpes
6) Projet "Le Merlet" - candidat Les Forces du Merlet - puissance de l'installation : 3,284 MW - Auvergne-Rhône-Alpes
7) Projet "Merderel" - candidat MERDEREL ENERGIE - puissance de l'installation : 1,601 MW - Auvergne-Rhône-Alpes
8) Projet "Croix et Jorasse" - candidat CROIX ET JORASSE ENERGIE - puissance de l'installation : 1,908 MW - Auvergne-Rhône-Alpes
9) Projet "Centrale hydroélectrique de Vinzier" - candidat CAYROL INTERNATIONAL - puissance de l'installation : 1,700 MW - Auvergne-Rhône-Alpes
10) Projet "Centrale hydroélectrique du Bastan de Barèges" - candidat PYRENEES ENERGIE - puissance de l'installation : 3,700 MW - Occitanie

 

Famille 2 : installations équipant des seuils existants

 

1) Projet SWV5 - candidat SHEMA - puissance de l'installation : 3,450 MW - Auvergne-Rhône-Alpes
2) Projet Centrale hydroélectrique d'Ormes - candidat Groupement VNF-JMB HYDRO - puissance de l'installation : 1,800 MW - Bourgogne-Franche-Comté
3) Projet Centrale hydroélectrique de Charnay - candidat Groupement VNF-JMB HYDRO - puissance de l'installation : 2,100 MW - Bourgogne-Franche-Comté
4) Projet Centrale hydroélectrique de Marolles - candidat Groupement VNF-JMB HYDRO - puissance de l'installation : 1,500 MW - Ile-de-France

 

Source : ministère de la transition écologique et solidaire

actionclactionfp