La réalisation des parois du "fac-similé" est une prouesse technique et un savoir-faire artisanal remarquable. Pour Lascaux 4, l'entreprise AFSP doit réaliser 54 parois (de plusieurs mètres carrés chacune et pesant de 600 kg à 2 tonnes). Les 34 personnes de l'atelier ont eu seulement un peu plus de deux ans et demi pour réaliser les 900 mètres carrés nécessaires (500 m² pour la grotte et 400m² pour la zone 3 "la grotte décortiquée".

 

Au-delà de ces chiffres vertigineux, "le défi est colossal" confirme Francis Ringenbach, directeur artistique des ateliers AFSP, "le degré de restitution exige d'être extrêmement précis". Avant de peindre les parois, il faut fraiser des blocs de polystyrène pour reproduire la géologie de la paroi de la grotte originale, puis la sculpter.

 

Tous les détails sont refaits à l'identique et le minéral utilisé est traité, ce qui est long et demande un travail minutieux nous explique-t-il. L'étape suivante consiste à réaliser une empreinte. Une fois le moule réalisé, il est accroché à une structure métallique qui sert à la fois de chevalet et est aussi utilisé pour le transport et l'installation dans la grotte de Lascaux 4. Ce moule est ensuite enduit d'une couche minérale. Enfin, et ce n'est pas la moindre des tâches, la paroi est peinte. Pour cela, un vidéoprojecteur projette l'image à l'échelle 1 des peintures et un artisan d'art peint avec des pigments naturels la paroi. Pour information, chaque paroi nécessite 7 mois de travail.

actioncl