Une fois les murs montés et les coffrages retirés, un autre type de coffrage a été installé pour réaliser les effets striés sur les murs. Pour cela, des pochoirs métalliques ont été posés contre les parois et une entreprise spécialisée d'Alès (EGTS), a procédé au sablage. "Une opération délicate puisqu'il fallait sabler de manière régulière entre les mailles du coffrage", nous explique-t-on chez Lagarrigue.

 

L'architecte a voulu en quelque sorte donner vie au bâtiment à travers cette irrégularité des murs. Pour qu'il bouge en fonction de la luminosité, des gravillons de calcaire blanc, provenant de la région, ont été incorporés dans le béton, nous précise Antoine Metzger, "ce qui permet un jeu de lumière sur les parois qui varie aussi selon l'inclinaison des murs".

actioncl