GESTION. La société Arema, porteuse du projet de rénovation du stade Vélodrome, a cédé l'exploitation du stade à l'Olympique de Marseille, après des mois de discussions tendues. Le PPP a été vivement critiqué par la chambre régionale pour les conditions financières qu'il impose à la Ville.

Après des mois de discussions avec l'entreprise Arema, l'Olympique de Marseille récupère les clés d'exploitation du stade Vélodrome, rénové en 2014, à hauteur de 270 M€. Les travaux ont été réalisés via un partenariat public-privé par Arema, une société gérée par BPCE (54 %), la Caisse des dépôts (31 %) et Bouygues construction (10 %), entre autres. Ce contrat, qui durera jusqu'en 2045 avant la cession de l'enceinte "comme neuve" à la ville, est critiqué par la chambre régionale des comptes pour les conditions financières qu'il impose à la cité phocéenne.

 

Jusqu'à présent, le club olympien versait 5 M€ de loyers par an à Arema pour la location du stade. Désormais, l'OM organisera lui-même les évènements sportifs, culturels ou professionnels, destinés à rentabiliser l'enceinte "365 jours par an", explique Jacques-Henri Eyraud, président du club. Ce dernier, qui prévoit d'ouvrir un musée, récupère également le contrat de "naming" avec l'opérateur Orange. "Les flux financiers qui remontent à la ville sont garantis comme ils l'étaient", a-t-il ajouté. Arema, qui verse de son côté un peu plus de 13 M€ par an à la ville, reste garant de la bonne exécution du PPP, vis-à-vis de Marseille et ses habitants. Le maire de la ville, Jean-Claude Gaudin a remercié les actionnaires d'Arema et Martin Bouygues, pdg du groupe éponyme d'avoir consenti "les efforts nécessaires", tandis que Bruno Botella, président d'Arema a salué "un accord équilibré".

 

Outre les matchs de l'OM, l'Orange Vélodrome a notamment accueilli un concert des Rolling Stones à la fin du mois de juin. Malheureusement, l'équilibre financier n'est pas atteint. "Nous espérons faire en sorte que le chiffre d'affaires soit en progression significative", a indiqué le président du club. Ce dernier a également prévu des investissements sur le long terme pour le stade. Avec l'aide de l'investisseur américain Franck McCourt, propriétaire du club, et d'Arema, 7 millions d'euros vont être investis dans l'année pour refaire les pelouses et améliorer l'éclairage ainsi que la sonorisation du stade.

actionclactionfp