ANNONCE. Le ministre de la Ville et du Logement, ancien président de l'Agence nationale de rénovation urbaine (Anru), a lancé le plan "Quartiers résilients" aux journées annuelles de l'agence. Les préfets devront passer en revue toutes les opérations de renouvellement urbain en cours.


C'est en terrain connu que le ministre de la Ville et du Logement, Olivier Klein, a fait l'un de ses premiers discours depuis son entrée en fonction, cet été. Et celui qui a présidé l'Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) de 2018 à sa nomination n'arrive pas les mains vides aux Journées de l'organisme, qui se tiennent à Paris les 12 et 13 septembre : 100 millions d'euros et un nouveau plan qui impactera tous les quartiers du Nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU).

 

Il vous reste 76% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
-30% pour tous abonnements activés avant le 15/10
Code promo : BATIMAT22
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp