RESULTATS. Le groupe immobilier Nexity a profité du dynamisme du marché immobilier français en 2017 et annoncé mardi avoir "dépassé tous ses objectifs", avec en particulier un bond de 33% de son bénéfice net.

"Nexity a, en 2017, battu tous les records et dépassé ses objectifs initiaux, commerciaux et financiers", a déclaré son PDG Alain Dinin dans un communiqué. Le groupe a tiré parti de la très bonne tenue du marché : "en 2017, le marché résidentiel français a poursuivi sa croissance et atteint le niveau record de 130.000 réservations", a rappelé Alain Dinin. Il s'agit du meilleur niveau du marché depuis 2007, note Nexity.

 

Conséquence, le bénéfice net de Nexity a atteint 186 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires en hausse de 14% à 3,5 milliards d'euros et un résultat opérationnel courant en progression de 20% à 321 millions d'euros. Quant à la marge opérationnelle, elle s'établit à 9,1%, en hausse de 0,4 point. Au niveau commercial, Nexity a réalisé plus de 18.000 réservations de logements neufs en France, soit une part de marché de plus de 14%. Par pôles d'activité, le chiffre d'affaires de l'immobilier résidentiel s'élève à 2,597 milliards d'euros, en hausse de 14,6%, croissance qui "reflète la forte croissance du carnet de commande".

 

Des acquisitions sont possibles en 2018

 

A 397 millions d'euros, le chiffre d'affaires de l'immobilier d'entreprise augmente de 29,4%, en raison de de "la montée en puissance des projets signés au cours des exercices précédents", tandis que le pôle services, avec un chiffre d'affaires de 507 millions d'euros, croît de 2,6%. Fort de sa bonne santé financière, Nexity n'exclut pas des acquisitions. "Notre structure financière est saine", a relevé Alain Dinin, "elle nous permet d'augmenter à nouveau le dividende versé à nos actionnaires" et "nous permettra d'accélérer notre croissance si des opportunités se présentent". Parmi ces opportunités, il cite d'éventuelles acquisitions dans les services mais aussi les investissements dans le numérique ainsi que "l'accélération des prises de positions foncières".

actionclactionfp