APPROVISIONNEMENT. Les entrepreneurs des travaux publics craignent une nouvelle fois d'être confrontés à une pénurie de bitume à compter de la mi-septembre 2019. L'Etat, les transporteurs et les représentants de l'industrie pétrolière doivent se retrouver autour de la table ce mercredi 28 août pour parer à cette éventuelle difficulté.

Les travaux publics craignent de nouveau le coup de chaud : une inquiétude plane sur l'approvisionnement en bitume à compter de la mi-septembre 2019, si l'on en croit le quotidien économique Les Echos. En effet, les entrepreneurs du secteur redoutent une pénurie semblable à celle qui avait déjà impacté la profession durant une bonne partie de l'été. On le sait, les entreprises de TP privilégient cette période de l'année pour réaliser de nombreux chantiers routiers en procédant au renouvellement du revêtement.

 

Mais d'autres facteurs, d'ordre structurel, seraient aussi à l'origine du problème : le nombre limité de raffineries présentes dans l'Hexagone (huit), les effectifs réduits de conducteurs habilités à transporter des matières dangereuses ou encore les calendriers particulièrement serrés de livraison des chantiers commandés par les collectivités territoriales. Au bout du compte, des travaux risquent d'être reportés à cause du manque d'approvisionnement en bitume. Pour toutes ces raisons, le secteur des TP a une nouvelle fois interpellé la puissance publique sur la nécessité de trouver des solutions pérennes. C'est justement dans cette optique qu'une réunion est programmée ce mercredi 28 août entre le Gouvernement, les transporteurs et les représentants de l'industrie pétrolière.

actionclactionfp