REVITALISATION. Treize "Maisons à 1 € avec travaux" dont sept appartenant à Vilogia (bailleur social), ont trouvé preneur à Roubaix. L'opération, lancée par la municipalité du Nord en 2017, a suscité de nombreuses demandes. L'entrée dans les logements est prévue pour le début de 2020.

C'est une nouvelle formule d'accession à la propriété qui est expérimentée à Roubaix (Nord). Pour 1 euro, treize ménages sélectionnés pourront acquérir des maisons dégradées du centre-ville en s'engageant à les rénover. Lancée par le conseil municipal de la ville qui souhaite faire revivre des rues délaissées, cette initiative s'inspire de travaux menés à Liverpool, autre cité ouvrière ayant traversé une crise. En tout, dix-sept maisons appartenant à des institutionnels (établissement public foncier Nord-Pas-de-Calais, ville, bailleur social) ont été proposées à la vente via un appel à candidatures. Plus de 800 dossiers ont été retirés et 74 candidatures effectivement déposées. Treize maisons, dont sept appartenant à Vilogia, ont finalement été attribuées.

 

La cession des maisons s'est effectuée par l'intermédiaire de la Fabrique des Quartiers (société publique locale d'aménagement) qui met en œuvre le dispositif. La Métropole européenne de Lille et la direction départementale des territoires (DDTM) ont accepté que les logements soient déconventionnés, afin de n'être plus soumis à la réglementation spécifique des logements sociaux. De leur côté, les particuliers acquéreurs devaient répondre à plusieurs critères : être primo-accédants et éligibles à l'accession sociale. Les ménages doivent également s'engager à réaliser des travaux de réhabilitation dans le bien, accompagnés par la Fabrique des Quartiers, en parvenant à réunir le budget requis (estimé entre 43.000 et 179.000 € suivant les maisons) y compris au moyen d'aides, et à faire de la maison leur lieu de résidence principale pendant au moins 6 ans.

 

Liverpool, Roubaix et au-delà

 

Vilogia précise que, pour faciliter la démarche des acquéreurs, des architectes ont réalisé en amont des diagnostics précis et estimé le montant des travaux à effectuer. Le bailleur social estime que toute la démarche "favorise le parcours résidentiel des ménages aux revenus modestes" et "l'accession à la propriété des publics qui en sont éloignés", tout en favorisant "la revitalisation de certaines quartiers urbains". Le dispositif expérimental pourrait inspirer de nouveaux modèles de production de logements qui, à terme, pourraient être réintégrés au marché de l'immobilier privé. L'initiative pourrait également essaimer dans la métropole lilloise et au-delà, dans d'autres centres-villes où des logements vacants ne trouvent pas preneur. A Roubaix, les compromis de vente et actes de vente devraient être signés au cours des deux premiers trimestres de 2019, afin que les chantiers puissent être lancés et que les maisons puissent accueillir leurs nouveaux propriétaires à partir du début de 2020.

actionclactionfp