GRAND PROJET. La commission intergouvernementale pour la liaison ferroviaire Lyon-Turin s'est réunie le 23 juin 2022. Alors qu'elle avait déjà plusieurs points à son ordre du jour, un autre est venu se glisser au dernier moment dans les discussions : face à la lenteur de la prise de décision française concernant la réalisation des accès au tunnel transfrontalier, la Commission européenne menace de ne pas accorder les financements espérés.


C'est un avertissement qui n'était pas prévu au programme de la dernière réunion de la commission intergouvernementale (CIG) pour la liaison ferroviaire Lyon-Turin, le 23 juin 2022. Le jour-même, la Commission européenne a en effet lancé un nouvel ultimatum, principalement adressé à la France mais qui pourrait avoir un impact sur l'ensemble du projet : si le Gouvernement français ne prend pas une décision définitive concernant les voies d'accès au tunnel de base, alors la promesse de financement s'envolera…

 

Il faudrait donc au moins "attendre les prochains financements, en 2027" si le dossier ne passait pas cette fois. C'est ce qu'a indiqué Josiane Beaud, cheffe de la délégation tricolore de la CIG, à l'issue de la dernière réunion. Une épée de Damoclès qui suscite la colère des Italiens.

 

Les études lancées en Italie

Il vous reste 77% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp