Un accord de financement a été signé entre la Banque Européenne d'investissement et in'li, la filiale d'Action Logement dédiée au logement intermédiaire en Île-de-France. 250 millions de prêt sont accordés pour développer 2580 constructions de logements envisagées en 4 ans.

Contenu réservé aux abonnés Batiactu+ (en savoir plus)
Pendant la période de confinement décidée par le gouvernement, Batiactu vous offre l'accès à l'intégralité de ses contenus Batiactu+
(en savoir plus)
250 millions d'euros de prêt accordé, qui représentent 2580 constructions de logements envisagées en 4 ans pour 6000 franciliens : annoncé ce 23 mars 2020, cet accord entre la Banque Européenne d'investissement (BEI) et in'li, la filiale d'Action Logement dédiée au logement intermédiaire en Île-de-France, montre que, malgré la crise sanitaire, l'après se prépare.

 

"Depuis que la pandémie de Coronavirus frappe l'Europe, la BEI est pleinement mobilisée avec la Commission européenne (…) a déclaré par communiqué Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI. Mais elle poursuit en parallèle ses missions de financement à long terme de l'économie, pour favoriser le rebond économique (…)." Et d'ajouter : "Dans ce cadre, favoriser le marché du logement et de la construction en Ile-de-France à travers ce prêt accordé à In'li répond à une triple priorité : améliorer l'emploi, réduire la consommation énergétique des logements et assurer aux PME du bâtiment, notamment, un volant d'activité suffisant pour assurer leur relance."

 

"C'est une excellente initiative qui améliorera la vie quotidienne des ménages moyens en Ile-de-France, facilitera la mobilité professionnelle et contribuera à la rénovation urbaine dans le respect des nouvelles normes environnementales." Paolo Gentiloni, Commissaire européen en charge de l'économie.

 

Benoist Apparu, Président du Directoire d'in'li, abonde : "Malgré la pandémie qui frappe le monde et nous touche particulièrement en Europe, in'li prépare activement la sortie de crise (…). Cet accord signé avec la BEI est une nouvelle satisfaction car il nous permettra de développer de nouveaux logements intermédiaires à destination des salariés franciliens, au plus proche de leur lieu de travail et qui préserve leur pouvoir d'achat avec des loyers en moyenne inférieurs de 20% aux logements du parc privé."

Contenu réservé aux abonnés Batiactu+ (en savoir plus)
Pendant la période de confinement décidée par le gouvernement, Batiactu vous offre l'accès à l'intégralité de ses contenus Batiactu+
(en savoir plus)
actionclactionfp