POULS DU SECTEUR. Le contexte macro-économique n'incite pas le secteur de la construction et du cadre de vie à la confiance. Certaines évolutions politiques et réglementaires non plus, révèle le Baromètre 2022 des professionnels de la maîtrise d'ouvrage et de l'aménagement, dévoilé lors des Assises nationales du logement et de la mixité urbaine, ce 2 juin 2022.


Le contexte international et les nouvelles priorités politiques poussent les professionnels de la construction du logement et du cadre de vie au pessimisme. C'est le principal enseignement du baromètre des professionnels de la maîtrise d'ouvrage et de l'aménagement, publié à l'occasion des Assises nationales du logement et de la mixité urbaine, organisées par Batiactu groupe, ce 2 juin 2022, à Paris.

 

La moitié des promoteurs, constructeurs, bailleurs sociaux et privés, et aménageurs affichent, pour les mois à venir, leur pessimisme, auxquels s'ajoutent 34% d'incertains. C'est donc moins d'un professionnel sur cinq qui entrevoit, dans l'année, une amélioration de son activité.

 

 

Prix des matériaux et pénuries sont la première cause d'inquiétude

 

Les causes de cette inquiétude sont multiples. En premier lieu, c'est le contexte de pénurie et d'envolée des prix des matériaux qui impacte négativement le secteur. 91% des répondants se disent inquiets sur ce point.
Il vous reste 60% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp