INFRASTRUCTURE. Comme elle le fait régulièrement, la Société du Grand Paris Express a organisé une visite de plusieurs chantiers sur la ligne 16 du futur réseau du Grand Paris Express, le 5 mars. Du Blanc-Mesnil à Sevran-Livry, découvrez-les en images.

La ligne 16 du Grand Paris Express traversera la Seine-Saint-Denis, depuis le pôle d'échanges de Saint-Denis-Pleyel, en passant par Le Bourget aéroport ou Clichy-Montfermeil, jusqu'en Seine-et-Marne où elle desservira les futures gares de Chelles et de Noisy-Champs. Un ligne "essentielle au développement de l'est" de la région parisienne, décrit Bernard Cathelain, membre du directoire de la Société du Grand Paris (SGP), qui permettra ainsi de desservir des territoires jusque-là "franchement enclavés", et faciliter l'accès à des activités économiques, de loisirs, et universitaires.

 

Les travaux de cette ligne ont été divisés en trois lots de génie civil. Le premier, attribué en février 2018 à un groupement mené par Eiffage, correspond au tronçon dit "olympique". Il comprend la construction de 4 gares, entre Saint-Denis Pleyel et Le Blanc-Mesnil, la boîte souterraine de la gare Stade de France, 18 ouvrages annexes et environ 20km de tunnel. "C'est, à date, le plus gros marché notifié par la SGP", rappelle Bernard Cathelain, puisqu'il s'élève à 1,84 Md€. "C'est environ le double des marchés de la ligne 15 sud", ajoute-t-il. Ses particularités : il regroupe les travaux de génie civil et ferroviaires. Puisqu'elle doit desservir des sites olympiques, sa mise en service est prévue pour 2024.

 

Le second lot a été attribué en octobre 2018 au groupement Salini Impregilo - NGE, pour près de 719 millions d'euros. Il concerne la construction de 4 gares également, de Aulnay-sous-Bois à Clichy-Montfermeil, 11 ouvrages annexes, et 11km de tunnel. Mise en service prévue début 2025.

 

Sur la dernière partie de la ligne, le marché de génie civil doit, de son côté, être attribué à l'été 2020, pour une mise en service en 2030 selon la feuille de route gouvernementale. Mais la SGP l'envisage plutôt pour 2028.

 

Travaux en cours à la gare du Blanc-Mesnil

 

Sur les gares et sur certains ouvrages annexes, les travaux de génie civil battent donc déjà leur plein. Comme ici, au Blanc-Mesnil, où le chantier de la future gare s'étend sur une emprise de près d'1ha. Les parois moulées sont terminées depuis quelques mois. Fin février, le premier lit de butons a été posé. Les terrassements au niveau du deuxième lit de butons sont presque terminés.

 

A chaque extrémité de la boîte, une partie circulaire prédécoupée pour permettre le passage du tunnelier a été réalisée. L'armature à ces endroits n'est pas en acier, mais en fibre de verre pour faciliter la coupe au passage de la roue. Le tunnelier Armelle devrait arriver ici en septembre.

 

Découvrez en images un aperçu de deux autres chantiers de la ligne 16.

actionclactionfp