Les travaux du futur Palais de justice dans le quartier des Batignolles (Paris, 17ème) avancent au pas de charge : les fondations viennent, en effet, de s'achever. De leur côté, les premiers voiles béton des sous-sols sont en train d'être réalisés pour permettre une mise en œuvre du site en 2017. Précisions.

Soulagement pour Bouygues Construction et l'architecte Renzo Piano. Arelia, filiale de Bouygues et maître d'ouvrage du Palais de Justice en construction dans le quartier des Batignolles (Paris, 17e), signale dans Le Parisien, ce lundi 23 mars, que les fondations "hors normes" viennent de se terminer sur cette emprise de 18.000 m².

12 grues surplombent le chantier

"L'ensemble des 12 grues ont été montées fin mars et le noyau le plus haut de la tour pourra débuter", soulignent les équipes du constructeur Bouygues Bâtiment Ile-de-France sur leur "blog" du chantier. En ce moment, les deux principaux ouvrages enclenchés sur la zone de travaux de la porte de Clichy nécessitent un important coulage du béton de la dalle basse, appelée radier, mesurant jusqu'à 1,20 mètre d'épaisseur. Cette dalle supportera ainsi le poids de ce bâtiment de 38 étages et répartira les charges dans les fondations, ajoute Bouygues Bâtiment Ile-de-France. D'ailleurs, les premiers voiles béton des sous-sols sont en train d'être coulés, notamment "à l'ouest du bastion afin de créer une circulation de camions lorsque le niveau 0 sera atteint", ainsi que du côté du boulevard de Douaumont au troisième sous-sol.

Un suivi de calendrier

Malgré un long feuilleton juridique qui a interrompu le chantier durant huit mois, les travaux ont pu redémarrer enavril 2014, une fois les opposants déboutés. La livraison du nouveau Palais de justice qui était initialement prévue pour novembre 2016 a finalement été reportée au 1er juillet 2017. "Le calendrier sera tenu", confirme Arelia, filiale du groupe Bouygues.

 

Pour rappel, le futur Palais de Justice de 160 mètres de hauteur regroupera, sur 62.000 m², les services du tribunal de grande instance de Paris, aujourd'hui répartis sur cinq sites, ainsi que ceux du tribunal de police. Il accueillera notamment 90 salles d'audience, contre 31 dans l'actuel palais, ainsi que tous les tribunaux d'instance d'arrondissements. La police judiciaire quittera alors son adresse mythique du 36 quai des Orfèvres pour rejoindre, elle aussi, les Batignolles.

 


actionclactionfp