Le Prix innovation/développement durable et le Prix du club des entreprises Placo ont été tous deux remis à la Seine Musicale, à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine. Cette salle de concert de 1.200 m² se situe sur la pointe aval de l'île Seguin et se présente comme le premier auditorium à fonctionner sans aucun système de sonorisation. Une innovation rendue possible grâce à la conception technique de son plafond.

 

L'entreprise Werey Stenger plâtre et staff a donc réalisé ce chantier, piloté par Tempo Île Seguin et le conseil départemental des Hauts-de-Seine à la maîtrise d'ouvrage, et par les architectes Jean de Gastines et Shigeru Ban. Les travaux de ce plafond spécifique ont duré un peu plus d'un an, entre mai 2015 et août 2016 : modélisé sur un logiciel, il a été réalisé en s'appuyant sur une remontée latérale réfléchissante et sur une masse surfacique de 120 kg/m², qui accentue la qualité acoustique. Un procédé qui a nécessité une Appréciation technique d'expérimentation (Atex) de la part du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB).

 

Au final, le plafond de la Seine Musicale est lisse, ondulé et réfléchissant. Il se compose d'une ossature primaire supérieure désolidarisée qui permet de rejoindre les murs périphériques, puis d'une ossature secondaire en fer U qui assure un accrochage des plaques de staff ; enfin, par l'arrière, une projection de plâtre renforce l'acoustique, tandis qu'une coque staff en Molda Duo et Molda Dur constitue la sous-face courbe finie du plafond. Pour ce projet, l'entreprise Werey Stenger a confectionné 500 pièces moulées de 3 m² dans son atelier, afin de réduire les déchets sur le chantier.

actioncl