La géothermie, c'est l'étude des phénomènes thermiques qui se passent à l'intérieur du globe terrestre, dans les différentes couches géologiques. Par extension, le terme définit également la source d'énergie que représentent ces phénomènes*.

 

Les Hommes connaissent et utilisent la géothermie depuis plusieurs milliers d'années. L'exemple le plus marquant reste les thermes de la Rome antique, mais les Scandinaves, Japonais et Chinois ont également su utiliser la chaleur de la Terre. L'industrialisation de la géothermie apparaît au XXème siècle, et aujourd'hui, avec la crise des énergies fossiles attendue, cette source d'énergie presque inépuisable intéresse au plus haut point.

Une source d'énergie prometteuse
Il existe plusieurs types d'exploitation de la chaleur de la Terre. Les géothermies à haute et moyenne énergies captent une chaleur d'origine magmatique, sous forme de vapeur, et permettent la production d'électricité, comme c'est le cas à Bouillante en Guadeloupe. Elles nécessitent un forage très profond (plus de 1.000 m).

 

La géothermie à basse énergie, quant à elle, capte la chaleur de nappes profondes, d'une température comprise entre 30 et 150°C, pour alimenter un système de chauffage. C'est une technique en plein développement en France, puisqu'elle permet déjà de chauffer près de 200.000 logements, selon les estimations de l'Ademe. Le Bassin parisien recèle notamment plusieurs nappes à plus de 1.000 m de profondeur.

 

Pour en savoir plus sur le dernier type de géothermie, dite à très basse énergie, rendez-vous en page suivante.

* Source : Encyclopédie Larousse.

actioncl