Plus qu'un concept architectural, Kubitus est avant tout une démarche sociale, voire sociétale. Cet immeuble de bureaux, réalisé par l'architecte Patrick Stefan Rheinert, tourne autour des espaces végétalisés et met l'utilisateur au cœur du projet. Objectif final : créer un lieu convivial où il fait bon travailler. Découverte.

Après une opération exemplaire de réhabilitation d'une maison mitoyenne d'une cinquantaine d'années de 100 m2 habitables, dont l'objectif était d'améliorer de manière importante la performance thermique, Patrick Stefan Rheinert s'attaque aujourd'hui à l'immeuble de bureaux à travers le projet Kubitus*, implanté à Vaulx-en-Velin (69).

 

«Je me suis largement appuyé sur mon premier travail de rénovation pour réaliser ce projet qui devait naturellement intégrer les grands principes énergétiques. Mais je voulais également et surtout insister sur l'importance de la nature dans les bâtiments», explique le chef d'orchestre de cette initiative. Cette construction, éligible au label BBC-Effinergie, se positionne donc comme un laboratoire urbain où l'utilisateur est mis au centre des préoccupations et non pas les «calories de l'isolation thermique», comme le précise l'architecte.
Cet aspect est d'ailleurs l'essence même de la réalisation qui n'hésite pas à faire le lien entre le bien-être et l'espace de travail. Selon Patrick Stefan Rheinert, il faut tendre vers «des bureaux verts à l'échelle humaine, où les frontières d'usage s'effacent entre lieux de travail, de vie et de loisirs...». Et cette volonté d'offrir un cadre agréable se retrouve partout y compris dans les matériaux : sol en pierre chaude, peinture minérale, bois…

 

Des espaces végétalisés, synonymes de bien-être
Outre ces produits, les bureaux bénéficient de nombreux aménagements végétalisés : toiture, parking et bancs de fenêtres, terrasses… « Ces éléments créent un environnement sain et assure une bonne ambiance au sein des entreprises présentes sur le site », explique le maître d'œuvre. Ici, place à la nature avec, sur la terrasse, des fontaines, des fleurs et des plantes : «Cet été, nous avons même accueilli un nid de tourterelles et pu observer des milliers d'insectes. Ces événements nous ont donné l'idée d'implanter une ruche», s'enthousiasme Patrick Stefan Rheinert, qui a une philosophie simple : « Construire pour l'homme avec la nature et pas contre elle ». Ainsi, l'espace d'origine qui était végétalisé à 75% est passé à une végétalisation de 103%. Si le développement durable tient une place importante, l'architecte n'en oublie pas pour autant les coûts de construction qui atteignent 1.400 euros le m2 HT : «Pour entrer dans nos frais, tout est une question de choix. J'ai tendance à proscrire tout ce qui est gadget». Au total, ce sont une dizaine de sociétés qui profitent de ces bureaux verts dont l'agence de l'architecte.

 

Devant le succès du projet, le terrain voisin pourrait être, lui aussi, bientôt métamorphosé afin d'abriter de nouvelles entreprises toujours dans un cadre de vie agréable et vert.

* Même nom que le projet de la maison, du fait de la proximité des deux constructions.

actionclactionfp

L'ensemble des deux bâtiments

Kubitus
Kubitus © DR
Kubitus regroupe deux projets : une rénovation énergétique exemplaire d'un pavillon des années 50 et une construction neuve en BBC.

Façade

Kubitus
Kubitus © DR
L'immeuble de bureaux Kubitus met l'humain au coeur du projet. Objectif : offrir un cadre de travail agréable et sain.

Parking végétalisé

Kubitus
Kubitus © DR
Le projet tourne autour de la nature avec de nombreux espaces végétalisés.

Terrasse

Kubitus
Kubitus © DR
La terrasse met en scène des plantes, des fleurs et même des petites fontaines. Un espace dédié à l'ensemble des salariés présents sur le site.

Bureaux verts

Kubitus
Kubitus © DR
Tous les salariés peuvent profiter de leur lieu de travail et de sa végétalisation.

Toiture végétalisée

Kubitus
Kubitus © DR
La toiture végétalisée est utilisée, entre autres, pour un confort d'été.

Matériaux

puits carbone
puits carbone © DR
Le projet utilise des matériaux tels que le bois ou la pierre pour les sols.

Entrée de ville

Kubitus
Kubitus © DR
Le projet tente également d'intégrer les problématiques liées aux entrées de ville.

Pose de la toiture

Kubitus
Kubitus © DR