INNOVATION. Grâce à sa marque Biofib'isolation, qui utilise la laine de chanvre comme alternative écologique aux isolants thermiques et acoustiques, la société Cavac Biomatériaux a été l'un des deux co-lauréats des premiers Trophées de la bioéconomie.

Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture, a remis ce jeudi 28 février 2019 sur Salon de l'agriculture, le premier Trophée de la bioéconomie. Pour cette édition inaugurale deux co-lauréats ont été récompensés, Eurek'alias, pour leur projet de carburant au biogaz, et Cavac Biomatériaux. Cette société, originaire des Pays de la Loire, a développé la marque Biofib'isolation, qui propose une alternative écologique, à base de laine de chanvre, aux isolants classiques. "L'étude du cycle de vie de nos produits (FDES) atteste officiellement des bienfaits de nos isolants, qui grâce au chanvre, permettent de stocker le carbone et donc de lutter contre le réchauffement climatique", explique la société.

 

"Le chanvre comme le lin, sont des fibres très appréciées par les industriels pour leurs vertus écologiques et structurelles. Elles offrent notamment, des caractéristiques thermiques et hygroscopiques très intéressantes pour l'isolation", ajoute Cavac Biomatériaux. Leur cycle de vie rapide, environ 4 à 5 mois, facilite une culture rapide et renouvelable. A titre de comparaison, "le bois demande 25 ans pour arriver à maturité", précise l'entreprise. De plus, la structure des fibres de chanvre et de lin est inaltérable. "Nous privilégions les fibres longues pour une rigidité optimale afin de garantir la bonne tenue mécanique de nos panneaux isolants", ajoute le co-lauréat du Trophée de la bioéconomie. Autre avantage, la culture du chanvre ne nécessite aucun pesticide et ses pailles fixent le CO2 grâce à la photosynthèse, favorisant le bilan carbone. Une fois les fibres affinés, les isolants Biofib' ne dégagent pas de composés organiques volatils, assurent un confort thermique et repoussent les mites et les termites.

 

Les fibres végétales sont cultivées dans un rayon de 100 km autour du site de production par des agriculteurs de la coopérative de Vendée et des Deux-Sèvres. Le défibrage des pailles et le nappage d'isolants sont ensuite réalisés à Saint-Gemme-la-Plaine (Vendée), grâce à "un outil industriel unique en Europe" qui permet d'effectuer tout le cycle de production. Le zéro déchet est l'un des mantras de la société. La paille de chanvre est valorisée dans des litières animales ou du béton de chanvre, tandis que les poussières sont réutilisées dans la biomasse et la nourriture animale. L'obtention du Trophée de la bioéconomie conforte Cavac Biomatériaux dans sa volonté de "créer des ponts entre production agricole et innovation industrielle durable".

actionclactionfp