LOGEMENT INTERMEDIAIRE. Pour financer les 18 milliards d'euros d'investissement que représente son objectif de produire 80.000 logements intermédiaires d'ici 10 ans, la filiale d'Action Logement annonce la création de Cronos. Cette foncière de développement permettra de mobiliser des capitaux externes provenant d'investisseurs de long terme.

La "bagatelle" de 18 milliards d'euros. Tel est le montant de l'investissement nécessaire à la production de 80.000 logements en dix ans, l'objectif que s'est fixé In'li. Une somme que la filiale d'Action Logement spécialisée dans le logement intermédiaire "ne pourra porter seule", souligne-t-elle dans un communiqué publié lundi 16 décembre. La société devrait afficher à la fin 2019 un ratio loan to value (dette nette sur valeur des actifs) de 20% à 21%, contre 16,3% en 2018, selon une présentation aux investisseurs datée du 17 juin dernier et publiée sur son site internet.

 

Afin de "développer de nouveaux modes de financement", In'li a annoncé lundi la création de la foncière de développement Cronos. Celle-ci permettra de "mobiliser des capitaux externes" afin de financer une partie de la production neuve d'In'li, explique le communiqué. La filiale d'Action Logement détiendra 25% du capital de Cronos et ouvrira en janvier 2020 un "premier processus compétitif" auprès d'investisseurs de long terme français, et plus largement, européens, tels que des assureurs, des caisses de retraite, des foncières et des sociétés de gestion d'actifs.

 

In'li apportera 6.000 logements existants et 4.000 logements en développement à Cronos. Avec les 1.500 logements qu'elle ambitionne de produire chaque année, celle-ci devrait donc se trouver d'ici à 2030 à la tête d'un patrimoine d'environ 25.000 logements. Ceux-ci seront gérés par In'li, via sa filiale d'administration de biens, et commercialisés en priorité auprès des salariés des entreprises cotant à la participation des employeurs à l'effort de construction.

actionclactionfp