Les tours-arbres afficheront également de bonnes performances acoustiques et thermiques, selon le concepteur. Il annonce opter pour une ventilation naturelle en intégrant, le long des noyaux de circulations verticales, de véritables cheminées à vent qui profiteront de l'inertie thermique du sol, jusque sous les fondations, où la température est stabilisée à 18 °C tout au long de l'année. "Par courant d'air naturel, l'air extérieur - atteignant 45 °C en été et chutant à 3 °C en hiver - est ainsi rafraîchi ou réchauffé au contact de la terre. Et cela sans utiliser un seul kW d'électricité !", fait valoir Vincent Callebaut qui revendique s'être inspiré du système de climatisation des termitières. Toujours dans une considération environnementale, il prévoit d'équiper les rives sud des principaux balcons et des dômes vitrés des serres bioclimatiques de capteurs photovoltaïques afin de produire de l'électricité qui assurera l'éclairage et la fourniture d'eau chaude sanitaire à l'ensemble de cette ville-jardin suspendue.

actioncl