CRITIQUE. Quatre organisations professionnelles représentant les maîtres d'ouvrages publics et privés, se disent "vigilantes", après la parution du guide sur la reprise des chantiers. Sans remettre en cause son utilité, elles dénoncent des mesures hors du champs de compétence de l'OPPBTP.

La Fédération des entreprises publiques locales (FedEPL), la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), la Fédération des sociétés immobilières et foncières (FSIF) et l'Union nationale des aménageurs (Unam) s'inquiètent, après la parution, le 2 avril, du guide de l'OPPBTP sur la reprise des chantiers, d'une "immixtion indue dans les relations contractuelles entre maîtres d'ouvrages et exécutants".

 

Respecter les consignes

 

Ainsi, le guide traite, selon les organisations professionnelles, "d'aspects contractuels et de partage des responsabilités entre acteurs qui ne relèvent pas de la compétence de l'OPPBTP". Premier grief : "le guide met à la charge des maîtres d'ouvrage des obligations comme la désignation d'un 'référent Covid' dont le rôle de coordination relève d'autres acteurs (CSPS, OPC, maître d'œuvre)". Or, "il est fondamental que chaque intervenant assume pleinement sa responsabilité d'employeur - comme prévu par le code du travail - pour préserver la santé et la sécurité de ses salariés". Les quatre organisations recommandent donc à leurs adhérents "d'interpréter ce guide à la lumière de la réglementation et de s'en tenir au rôle très clair que la réglementation leur confie, et au contenu de leurs contrats".

 

 

"Pour autant, nos organisations inviteront naturellement leurs adhérents à rappeler aux autres acteurs directement concernés, chacun dans leur champ de compétences, la nécessité de faire respecter les consignes sanitaires énoncées par l'OPPBTP", font savoir la FedEPL, la FPI, l'Unam et la FSIF, qui "partagent l'objectif" d'assurer la reprise de l'activité du secteur dans des conditions optimales de protection des salariés. "Ce guide fournit utilement aux entreprises du BTP des préconisations précises et particulièrement exigeantes sur l'organisation et le fonctionnement de leurs équipes sur les chantiers".

actionclactionfp