POLITIQUE. Répondant à une question de sénateurs, le ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu, a ouvert la voie à une réécriture des décrets de mise en œuvre de l'objectif du Zéro artificialisation nette.


Devant une nouvelle charge des sénateurs sur les décrets dits Zan, pris en application de la loi Climat et résilience, le Gouvernement a ouvert la voie à une réécriture des textes réglementaires. Jean-Baptiste Blanc, sénateur (LR) du Vaucluse, co-auteur du rapport sur les outils financiers nécessaires pour atteindre l'objectif du Zan, a indiqué, lors de la séance de questions au Gouvernement, le 13 juillet, que "les élus sont en ébullition sur le sujet".

 

 

Il vous reste 65% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp