CONJONCTURE. Les créations d'entreprises enregistrent une belle remontée en ce début d'été 2020 : avec plus de 75.000 dossiers déposés en juin tous secteurs d'activité confondus, ce qui représente un bond de 38% par rapport à mai, la crise du coronavirus ne semble pas trop perturber les nouveaux entrepreneurs. Et la construction n'est pas en reste.

Si les conséquences de la crise du coronavirus se font déjà indiscutablement sentir - et vont encore se faire sentir - dans tous les pans de l'économie française, il semblerait que les nouveaux entrepreneurs soient relativement épargnés. Les statistiques mensuelles sur les créations d'entreprises montrent que le mois de juin 2020 a été particulièrement porteur, avec 75.246 dossiers déposés tous secteurs d'activité confondus, soit un bond de 38,2% par rapport à mai (54.464), dont 36.993 entreprises classiques (+43,2%) et 38.252 micro-entrepreneurs (+33,6%). D'après l'Insee, les créations d'entreprises retrouveraient ainsi leur niveau d'avant la crise sanitaire.

 

Redécollage fulgurant du BTP

 

Parmi les secteurs qui témoignent d'une reprise impressionnante de leur activité, la construction n'est pas en reste : la filière a enregistré 6.979 créations d'entreprises en juin, ce qui représente un redécollage de 54,5% par rapport au mois de mai (4.516). Sur un an, la progression du bâtiment et des travaux publics s'élève à 5,8%. Les activités immobilières affichent également une bonne forme : leur nombre de créations d'entreprises est passé de 2.424 en mai à 3.053 en juin, soit un bond de 26%. La hausse des dossiers s'élève à 6,8% en cumul sur 12 mois.

 

L'Insee indique en outre que les créations d'entreprises s'accentuent depuis un an tous secteurs confondus, engrangeant 3,3% entre juin 2019 et juin 2020. Les entreprises individuelles classiques progressent sur 12 mois cumulés (+7,6%), de même que les auto-entrepreneurs (+5,1%), alors que les structures de forme sociétaire reculent (-3,4%). Sur les 6 premiers mois de l'année 2020, on dénombre ainsi 370.500 créations d'entreprises, dont 175.935 micro-entrepreneurs. Cette catégorie a toujours le vent en poupe puisqu'elle représentait encore près de la moitié (47,6%) des créations d'entreprises cumulées sur 12 mois en juin.

actionclactionfp