CONJONCTURE. Le nombre de défaillances d'entreprises a fortement chuté entre avril 2019 et avril 2020, même s'il faut bien sûr prendre en compte l'impact du confinement sur le fonctionnement des juridictions. Avec seulement 204 procédures enregistrées en avril dernier, le BTP profite aussi de cette amélioration.

Tous les secteurs d'activité et toutes les catégories d'entreprises voient leur nombre de défaillances reculer entre avril 2019 et avril 2020, selon la Banque de France. L'institution précise cependant que ce phénomène illustre évidemment l'impact du confinement sanitaire sur le fonctionnement des juridictions commerciales et les évolutions réglementaires qui modifient les procédures administratives en la matière. Mais toujours est-il que les chiffres sont encourageants : tous secteurs confondus, 1.319 défaillances d'entreprises ont été comptabilisées en avril 2020 (soit -19,1% en cumul annuel, d'avril 2019 à avril 2020), après 2.318 en mars. Le bâtiment et les travaux publics profitent aussi de cette amélioration : 204 procédures ont été enregistrées en avril (soit -19,9% sur 12 mois cumulés), après 482 en mars. Les prévisions de la Banque de France pour la période mai 2019-mai 2020 tablent en outre sur 8.821 défaillances dans la construction, un chiffre en chute de 24,8% sur un an.

 

Le détail par tailles d'entreprises indique les mêmes tendances et ce, tous secteurs d'activité confondus : en avril 2020, 1.312 PME ont été concernées par des procédures, contre 2.313 en mars. Sur cette part, les micro-entrepreneurs et "structures de taille indéterminée" représentent 1.199 défaillances en avril, contre 2.156 en mars. Les données provisoires disponibles pour le mois de mai 2020 montrent que 41.169 PME auraient amorcé une procédure de défaillance sur 12 mois cumulés, donc depuis mai 2019 - ce qui représente une dégringolade de 23,9%. Là encore, les auto-entrepreneurs constituent le gros des dossiers : de mai 2019 à mai 2020, 38.765 défaillances auraient été totalisées dans cette catégorie, un chiffre qui accuse lui aussi en fort retrait de 24,2%.

actionclactionfp