INFOGRAPHIE. Le président d'Infranum, Etienne Dugas a profité de l'ouverture des Assises du THD, le 2 juillet, pour avancer les propositions que la filière souhaiterait voir figurer dans le plan de relance de l'économie. Batiactu vous propose de les découvrir au travers d'une infographie.


Le dernier Observatoire du très haut débit, publié il y a quelques jours seulement, le rappelait : 2019 a été une année record, tant en matière de déploiement de lignes de fibre optique que de recrutements et de formation. 2020 aurait dû suivre la même voie, rendant tout à fait possible la réalisation des objectifs fixés par le plan France très haut débit, puisque ce que certains appellent "le plus grand chantier de France" avançait à un rythme de 20.000 lignes raccordées par jour ouvré.

 

Mais la crise sanitaire est passée par là, l'activité a chuté à 30% de son niveau nominal fin mars, avant de reprendre progressivement. Les objectifs seront difficiles à tenir. Pourtant, le ministre de la Ville et du Logement Julien Denormandie a déjà prévenu : pas question de revenir sur le calendrier, les objectifs ne sauraient "être décalés d'aucune manière".

 

 

Dont acte ! Après avoir rendu publics les résultats d'une étude sur l'impact de la crise sanitaire sur la filière, Infranum, par la voix de son président Etienne Dugas, a dévoilé lors des Assises du THD, le 2 juillet, les mesures nécessaires à la filière pour tenir les objectifs, et se projeter au-delà de 2022 et du Plan France très haut débit.

Découvrez ces propositions dans notre infographie.

 

Il vous reste 7% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp