EVENEMENT. Le salon de la prévention et de la gestion des risques prend ses quartiers à la porte de Versailles (15e arrondissement de Paris), entre le 6 et le 8 novembre 2018. Plus de 20.000 visiteurs seront reçus par près de 780 exposants internationaux pour échanger autour des risques professionnels ou industriels, malveillance et incendie.

Jean-François Sol-Dourdin, directeur du salon Expoprotection déclare : "Le grand volet 2018 sera très certainement la digitalisation de tous les aspects de la prévention des risques. Avec d'un côté, la découverte de technologies mises au point pour apporter une analyse et des réponses dynamiques technologiques violentes, sources de nouveaux risques". Au mois de mai 2018, cinq mois avant l'événement, il donnait son sentiment sur les avancées technologiques qui impactaient le plus le secteur de la protection physique privée : IA, Big data, robots, IoT… C'est pourquoi, pendant trois jours, entre le 6 et le 8 novembre 2018, Expoprotection mettra le cap sur l'expertise et l'innovation grâce à la présence de 780 exposants, dont près de 300 nouveaux participants, et près de la moitié d'internationaux.

 

Deux univers distincts seront représentés. D'un côté, celui des risques professionnels et industriels, regroupant plus de 460 exposants (+7,4 %) qui regroupe les tenues de travail, équipements de protection et solutions de prévention. De l'autre, celui des risques de malveillance et d'incendie, avec près de 280 exposants inscrits. Comme à chaque édition, de nombreuses nouveautés seront dévoilées sur le salon, plus de 300 cette année, dont certaines déjà distinguées par le jury d'experts des Trophées Expoprotection. Les organisateurs disent s'être attachés "à mettre en exergue les enjeux sociétaux actuels et à venir, comme l'évolution du périmètre de la sécurité privée et la coopération renforcée public-privé… ou encore l'équilibre entre prévention renforcée et liberté individuelle, notamment sur la protection des données personnelles". Ils ont également identifié une autre tendance de fond, celle de l'implication de tous les acteurs dans la prévention, grâce à de la sensibilisation, de la formation et des exercices de gestion de crise.

 

Villages, parcours, conférences et ateliers thématiques

 

Quatre villages experts thématiques, proposeront des parcours et des cycles de conférences sur la prévention des TMS, l'IoT et la protection connectée, la gestion de crise et la sécurité privée & technologie. D'autres temps forts seront programmés sur les trois jours de la manifestation, notamment en partenariat avec la CNAMTS, le ministère des Solidarités et de la Santé, des acteurs de la sécurité privée ou une délégation chinoise. Afin de favoriser l'enrichissement de ses réseaux professionnels, les acteurs pourront également participer à des programmes dédiés, "Expoprotection Connect" (service gratuit de mise en relation entre participants) et "Expoprotection Corporate" (visites personnalisées pour des délégations d'entreprises).

 

Côté conférences et ateliers, pas moins d'une centaine de points sont inscrits au programme. Cinq cycles structureront l'essentiel des contenus : "Tendances & innovations", "Métiers & formation", "Retours d'expérience", "Normes & réglementations", "Risques & solutions". Lors de l'édition précédente, en 2016, les conférences avaient réuni plus de 5.000 auditeurs. Combien des 20.000 visiteurs attendus iront effectivement assister à de telles présentations ? Réponse le 8 novembre au soir.

actionclactionfp