FILIÈRE. En amont des chantiers, le secteur des tuiles et briques reprend lui aussi sa production de manière progressive. Un guide de bonnes pratiques a également vu le jour pour accompagner les entreprises dans l'après-confinement.

Au moment où les guides de bonnes pratiques se multiplient, du BTP jusqu'aux industriels du béton et des granulats, la filière terre cuite reprend elle aussi son activité. En amont des chantiers, la production de matériaux repart progressivement, bien que la Fédération française des tuiles et briques (FFTB) affirme que les stocks constitués avant la mise en place du confinement ont permis de répondre à la demande croissante des négoces et à la reprise timide des chantiers. La plupart des lignes de production avaient malgré tout été progressivement arrêtées à partir du 17 mars dernier, et n'ont redémarré que depuis le 2 avril. D'après les chiffres de la profession pour la semaine du 27 avril 2020, le niveau des livraisons atteint 65% de son niveau de la même période en 2019.

 

En parallèle et conformément à ce qui se pratique dorénavant dans un grand nombre de secteurs d'activité, un guide de mesures de sécurité sanitaire a donc été édité par la FFTB pour accompagner les entreprises de la filière dans l'après-confinement. Le document a été élaboré avec les syndicats, co-signé par la CFDT, et propose donc des mesures spécifiques aux métiers de la terre cuite en fonction des postes de travail et des environnements. Il a été validé le 26 avril par le directeur général du Travail, Yves Struillou.

actionclactionfp