TRAVAIL ILLÉGAL. Des investigations sont en cours, selon le parquet de Bobigny. Jointe par Batiactu, la Solideo déclare condamner avec fermeté l'emploi de personnes sans-papiers.


Une enquête a été ouverte après le recensement en mars 2022 de sept travailleurs sans-papiers sur le chantier du village des athlètes des Jeux olympiques de Paris 2024, a relayé l'AFP le 14 juin dernier. L'information provient du parquet de Bobigny, qui précise que l'affaire porte sur l'"emploi d'étrangers sans titre", le "recours au travail dissimulé" et l'"exécution en bande organisée d'un travail dissimulé". Le dossier a été confié le 8 juin à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). "Les investigations sont en cours pour déterminer les responsabilités dans la commission de ces faits", a affirmé le parquet.

 

Contactée par Batiactu, la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo) déclare
Il vous reste 70% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp