Vers la fermeture des centrales nucléaires

 

C'est la première proposition de François de Rugy : fermer les centrales nucléaires. Le candidat veut aller plus loin que ce que prévoit la Loi de transition Energétique pour la Croissance Verte. Il souhaite la fermeture des centrales nucléaires à 40 ans, et leur substitution par les énergies renouvelables et les économies d'énergie. Il précise également que dès qu'une centrale atteindra les 30 ans, "EDF devra mettre en place un programme de reconversion afin de garantir la pérennité de l'emploi pour les personnels et dans les bassins d'emploi concernés".

 

"Les 50% de nucléaire en 2025 sont une étape vers la disparition à horizon 2040, de toute production d'électricité nucléaire", explique-t-il.

 

Végétalisation urbaine

 

Le député de Loire-Atlantique entend mettre en place une stratégie nationale de végétalisation urbaine et annonce la création d'un grand plan national de végétalisation des métropoles. Celui-ci fixera une surface minimale d'espaces verts par habitant que toutes grandes villes devront respecter, explique-t-il dans son programme. Comme pour la loi SRU, les villes qui ne se soumettront pas à cette obligation seront sanctionnées par un prélèvement sur leur budget de fonctionnement pouvant aller jusqu'à 7,5%.

 

Accélérer l'isolation thermique des bâtiments

 

Une Société de Financement de la Transition Ecologique, pilotée par la Caisse des Dépôts et des acteurs privés sera créée, pour lever les obstacles au financement de l'amélioration des bâtiments publics et privés et à la diffusion des réseaux de chaleur. Cette mesure doit permettre de financer jusqu'à 100 milliards d'euros de travaux en s'appuyant sur des emprunts de long terme contractés par la Caisse des Dépôts.

 

Elle développera plusieurs outils de financement des travaux de rénovation énergétique permettant d'atteindre une baisse de consommation en phase avec les objectifs de la loi de transition énergétique, parmi lesquels la subvention directe pour le diagnostic, le crédit à taux zéro, la garantie d'emprunt et le tiers financement. La baisse de consommation d'énergie des logements permettra une baisse de la facture de l'ordre de 25%.

actioncl