Totalement autonome, la Casa del Desierto dispose d'une installation de filtration d'eau et d'un système de panneaux photovoltaïques, disposés en toiture. Les architectes notent : "L'empreinte du bâtiment contient tous les éléments qui rendent la vie possible depuis la production énergétique jusqu'au traitement des eaux usées, tout en maintenant un agréable confort intérieur et en étant totalement entouré d'une vue à couper le souffle". Le pavillon utilise des panneaux vitrés verticaux de l'enveloppe extérieure comme éléments structuraux, qui résistent à la pression du vent et supportent le toit de bois compressé. Ce vitrage est performant thermiquement grâce à sa triple épaisseur qui incorpore un traitement quasi-invisible contre le rayonnement solaire. Il aidera donc une maison à économiser de l'énergie et à améliorer son atténuation acoustique.

actioncl