APPRENTISSAGE. Au vu du contexte sanitaire et économique délétère qui perdure, la ministre du Travail Élisabeth Borne a annoncé que les aides gouvernementales à l'embauche des jeunes, qui devaient initialement s'arrêter au 31 janvier 2021, sont repoussées, vraisemblablement de plusieurs mois. De leur côté, les entreprises appellent à la mobilisation.

Avec les effets désastreux de la crise économique, le Gouvernement veut visiblement tout faire pour préserver l'emploi des jeunes. Les différentes aides à l'embauche qui avaient été mises en place à l'issue du confinement sanitaire du printemps 2020, et qui devaient initialement prendre fin au 31 janvier 2021, sont finalement repoussées jusqu'à une date ultérieure. Celle-ci n'a pas encore été précisée mais devrait l'être dans le courant de cette semaine de rentrée, après une visioconférence réunissant Gouvernement, syndicats et patronat. La ministre du Travail, Élisabeth Borne, a indiqué dans un entretien au Journal du dimanche que les jeunes ne devaient pas être les "sacrifiés de la crise", au moment où les chiffres du chômage pour le mois de novembre ne sont logiquement pas bons (le nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans n'ayant pas du tout travaillé a notamment progressé de 2%), et que la situation ne s'améliorera probablement pas en décembre.

 

440.000 contrats en alternance ont été signés en 2020, 90.000 de plus qu'en 2019

 

Malgré tout, la ministre souligne que plus d'un million de jeunes ont été recrutés entre août et fin novembre 2020, soit un niveau quasi-équivalent à celui de 2019. Dans le même laps de temps, 440.000 contrats en alternance ont été signés l'année dernière, ce qui représente tout de même un bond stratosphérique de 90.000 postes en comparaison à 2019. D'après Élisabeth Borne, le plan gouvernemental baptisé "Un jeune, une solution", lancé en juillet dernier pour tenter de désamorcer les conséquences de la crise du coronavirus sur l'emploi des jeunes, "a déjà permis de quasiment effacer l'écart qu'on constate en période de crise entre la hausse du chômage des jeunes et celui du chômage des autres classes d'âge".

 

Ceci dit, l'avenir est toujours aussi incertain, et l'exécutif semble ne vouloir prendre aucun risque avec celui des jeunes. Ainsi, la prime de 4.000 € pour l'embauche d'un jeune en CDD de plus de 3 mois ou en CDI, ainsi que les 5.000 à 8.000 € d'aides versés pour le recrutement d'un apprenti ou d'un contrat de professionnalisation seront prolongés, la date-butoir du 31 mars 2021 étant pour l'heure la plus probable. Une décision qui en complète une autre, à savoir l'extension du nombre de bénéficiaires de la Garantie jeunes, désormais porté à 200.000. "Désormais, la totalité des jeunes majeurs en formation professionnelle bénéficiera aussi d'une rémunération de 500 € par mois", assure à ce sujet la ministre du Travail.

 

4.200 offres à pourvoir début janvier dans la construction

 

En parallèle, une trentaine de grands patrons ont signé une tribune, toujours dans le JDD, pour s'engager à proposer quelque 100.000 offres d'emplois à destination des jeunes d'ici la fin du mois de janvier 2021. Ces chefs d'entreprises, dont certaines appartiennent aux secteurs du BTP (Vinci), de l'industrie (Schneider Electric), des transports (SNCF) et de l'énergie (Total, EDF, Engie), appellent à "une mobilisation collective pour la jeunesse française", et s'appuient pour cela sur le site Internet 1jeune1solution.gouv.fr, traduction numérique du plan éponyme.

 

Soulignant que "les embauches en contrats d'apprentissage ont atteint un pic inégalé et inespéré en 2020" et que "la hausse redoutée du chômage des jeunes a été contenue", ils insistent toutefois pour ne pas relâcher les efforts fournis en la matière. Ce 4 janvier 2021, le site en question affichait très précisément 4.229 offres d'emploi dans le bâtiment et les travaux publics, relayées par Pôle Emploi, avec une grande variété de postes : menuisier aluminium, plombier, monteur réseaux, métreur second-oeuvre, menuisier/charpentier/couvreur, maçon, ou encore peintre en bâtiment...

actionclactionfp