ÉNERGIES RENOUVELABLES. Ce mercredi 28 août 2019, le groupement comprenant Eiffage Métal et Deme a remporté le contrat pour la conception, la fabrication et l'installation des 80 fondations en acier du parc éolien offshore de Saint-Nazaire, pour un montant de l'ordre de 500 millions d'euros.

Le projet de parc éolien offshore à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) prend forme. Ce mercredi 28 août 2019, un consortium regroupant le constructeur français Eiffage Métal, en tant que mandataire, et le belge Deme, a remporté un contrat de 500 millions d'euros pour la conception, la fabrication et l'installation des 80 fondations monopieux en acier des éoliennes. "Eiffage est très fier d'avoir été retenu pour la réalisation du premier parc d'éoliennes offshore en France. Déjà très présent sur ce marché en Europe du Nord, le groupe va désormais pouvoir développer son savoir-faire en France", a déclaré Antoine Brésolin, directeur général d'Eiffage Métal, dans un communiqué conjoint avec Deme. Pour rappel, le parc éolien offshore de 480 MW appartient à EDF Renouvelables et Enbridge et sera implanté entre 12 et 20 km au large de la péninsule de Guérande.

 

Selon les deux constructeurs, le volet de conception de l'opération a "d'ores et déjà débuté". Objectif : le lancement de la fabrication en usine au printemps 2020 pour de premières installations sur un fond rocheux un an après. La livraison complète est, elle, prévue pour l'été 2022. "Les membres du groupement sont impatients de travailler avec EDF Renouvelables et Enbridge pour mener ce projet à bien en toute sécurité tout en intégrant ses caractéristiques environnementales", a ajouté Antoine Brésolin. Du côté du plat pays, Jan Vandenbroeck, directeur général des filiales françaises de Deme, précise : "Le contrat met en évidence notre expertise technique qui nous permet de fournir des solutions innovantes pour le secteur de l'éolien offshore. Les fondations monopieux de Saint-Nazaire seront pour certaines intégralement forées, ce qui représente un pas en avant pour l'industriel de l'éolien en mer, et qui permettra de créer de nouvelles perspectives pour le secteur".

actionclactionfp