XPAIR. L'Agence internationale de l'énergie estime que les consommations énergétiques mondiales liées aux bâtiments pourraient rester stables d'ici à 2040, bien que le nombre de constructions soit en constante augmentation. Ceci grâce aux mesures d'efficacité énergétique qui feraient que les constructions seraient 40% moins gourmandes à l'avenir ... Explications.

Chauffage, production d'eau chaude sanitaire, climatisation, éclairage … tous ces postes de consommation énergétique peuvent être réduits de façon à améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments. A tel point que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) presse les Etats de mettre en place des politiques publiques et mesures d'incitation afin de ne pas faire exploser les émissions mondiales de gaz à effet de serre.

L'impérieux besoin d'investir dans des systèmes à haute efficacité énergétique

Fatih Birol, le directeur exécutif de l'AIE, annonce : "La taille de l'économie mondiale pourrait doubler d'ici à 2040 avec seulement une augmentation marginale de la demande énergétique". Dans le même temps, la population planétaire pourrait augmenter de +20 % et les espaces bâtis de +60 %, alors que l'empreinte carbone diminuerait, elle, de -12 %. La seule condition de ce miracle ? Investir dans de nouveaux systèmes plus efficaces. L'étude de l'AIE, qui se projette dans plus de 20 ans, estime que l'efficacité énergétique pourrait être améliorée de...

 

Découvrez gratuitement la suite de cet article sur XPAir (Batiactu groupe) en suivant ce lien

actionclactionfp