BUDGET. Dans le cadre de l'examen du projet de loi de Finances rectificative post-coronavirus, les députés ont adopté dans la soirée du 2 juillet 2020 un amendement présenté par le Gouvernement visant à augmenter les crédits alloués au dispositif Ma prime rénov'. Détails.

Avant que les discussions ne soient interrompues ce 3 juillet 2020 au matin pour cause de démission du gouvernement d'Edouard Philippe, les députés ont continué l'examen du projet de loi de Finances rectificative post-coronavirus jusqu'à hier soir. C'est justement dans la soirée que les parlementaires du Palais Bourbon ont adopté un amendement présenté par le Gouvernement et visant à augmenter les crédits alloués au dispositif Ma prime rénov' : l'aide qui permet aux ménages de réaliser des travaux de rénovation énergétique de leurs logements va ainsi bénéficier d'une rallonge de 100 millions d'euros. Une enveloppe supplémentaire inscrite au budget dans la mission "Ecologie, développement et mobilités durables" et à la ligne "Energie, climat et après-mines". Avec ces nouvelles autorisations d'engagement de crédits de paiement, le financement total du dispositif passe ainsi à 490 millions d'euros pour l'année 2020.

 

Issue de la fusion du Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) et des aides du programme "Habiter mieux agilité", Ma prime rénov' est proposée depuis le 1er janvier dernier par l'Agence nationale de l'habitat (Anah) aux ménages modestes et très modestes. Bien que le Gouvernement se soit félicité du lancement de ce nouveau dispositif, nombre d'acteurs du secteur ont jugé que son démarrage était encore bien trop timide. "Conformément au calendrier annoncé, l'instruction de la nouvelle aide 'Ma prime rénov'' a commencé début avril, et la possibilité de recourir à un mandataire a été ouverte début juin. À la mi-juin, 47.775 dossiers avaient été déposés depuis janvier 2020 et les premières aides ont été versées début juin", explique l'exécutif dans l'exposé de son amendement. "Compte-tenu du fort succès rencontré par le dispositif 'Ma prime rénov'' et du rythme d'évolution prévisionnel du dépôt des demandes et de versement des aides d'ici à la fin de l'année, le présent amendement prévoit l'ouverture de 100 millions d'euros supplémentaires pour le financement de ce dispositif." Une décision qui intervient quelques jours après qu'Emmanuel Macron ait répondu aux 150 citoyens de la Convention pour le climat et dans un contexte d'élaboration du plan de relance post-Covid, pour lequel de nombreux acteurs du secteur appellent à privilégier la transition écologique et la rénovation énergétique.

actionclactionfp