INFRASTRUCTURES. Le démantèlement du pont Morandi, qui s'était en partie écroulé au mois d'août 2018, a commencé à Gênes ce vendredi 8 janvier 2019, en présence du Premier ministre Italien, Giuseppe Conte. L'ouvrage sera dépecé par portions de près de 40 mètres de long, sur une période de six mois.

Les dernières traces de la catastrophe du pont autoroutier de Gênes vont peu à peu disparaître. Le viaduc Morandi, qui s'était effondré le 14 août 2018, entraînant dans sa chute une quarantaine de personnes, va être progressivement débité. Quatre vérins géants et une puissante grue ont été placés sous une section de près de 40 mètres de longueur et 18 mètres de large, afin de la redescendre au sol, situé 50 mètres en contrebas. Une opération délicate qui prendra un ou deux jours. Les pylônes, quant à eux, une fois débarrassés du tablier en porte-à-faux, seront simplement démolis à l'explosif.

 

Ce démantèlement devrait s'étaler sur six mois au minimum, laissant peu de temps pour la reconstruction du pont promise par le maire de Gênes pour Noël 2019. Dessiné par l'architecte Renzo Piano - originaire de la ville - le futur pont en acier et béton sera construit par un groupement d'entreprises comprenant Sailini-Impregilo, Fincantieri et ItalFerr pour un coût estimé de plus de 200 M€ entièrement financés par l'opérateur Autostrade per l'Italia. La date d'une ouverture à la circulation en avril 2020 est évoquée par la presse locale.

actionclactionfp