INNOVATION. Alors que les températures battent des records pour un mois de juin, la lutte contre la chaleur devient un enjeu pour les ouvriers sur les chantiers. La société Cryo'Innov propose un équipement individuel de protection contre le stress thermique qui régule la température corporelle et améliore le confort de travail. Zoom.

Le thermomètre est au plus haut et les employeurs adaptent les horaires de travail pour diminuer la pénibilité des postes les plus exposés. La société française Cryo'Innov propose d'aller plus loin pour protéger les travailleurs qui exercent des activités physiques, en développant un vêtement professionnel qui répond aux obligations techniques d'un équipement de protection individuel. La "CryoVest Industry" se présente sous la forme d'un gilet refroidissant qui permet à son porteur de mieux réguler sa température corporelle. Une idée venue du monde du sport où les athlètes l'utilisent pour des entraînements en période estivale, notamment dans le monde équestre.

 

D'un poids de 1,9 kg une fois chargé de huit accumulateurs de froid "First-Ice" (quatre sur la face avant et quatre dans le dos, de 180 grammes chacun), il ne gêne pas les mouvements de l'opérateur et préserve sa mobilité. Le gilet est lui-même composé en tissu non-feu (Nomex) avec une doublure polyester avec feuille d'aluminium, et assure également un certain soutien lombaire et dorsal grâce à des sangles élastiques de 100 mm. Les compresses thermiques disposent, selon les chiffres de Cryo'Innov, d'une capacité de 2 heures de refroidissement au maximum en conditions extrêmes (température supérieure à 50 °C). Une fois ce délai passé, il est nécessaire de les replacer dans un réfrigérateur pour qu'elles se rechargent en frigories. Il est possible de mettre en place d'autres compresses puisque des kits d'accumulateurs supplémentaires sont disponibles, permettant de travailler en continu.

 

Venu du monde du sport, il est déjà adopté dans l'industrie

 

Mais quelle est la composition de ces poches ? Principalement de l'eau (82,76 %) et du nylon/polyester (8,41 %), du glycol (5,11 %) ainsi qu'un polymère (3,53 %). L'ensemble restitue le froid sur le long terme, sans risque de brûlure et sans agent toxique. Ces compresses sont réutilisables 60 fois. Cryo'Innov liste de nombreux avantages à l'utilisation de ces gilets sur des chantiers ou dans des sites industriels où la température est élevée : "Fréquence cardiaque diminuée (entre -8 et -12 battements par minute), statut hydrique stabilisé puisque peu de sudation, amélioration du confort, conservation des fonctions cognitives avec maintien de la vigilance et réduction des risques d'accidents ou d'erreurs, favorise la récupération après l'effort". Certains industriels comme Arcelor Mittal ou Engie seraient déjà utilisateurs de ce produit qui pourrait se répandre sur des chantiers de BTP compte tenu de la hausse générale des températures et de la survenue de phénomènes de canicule de façon plus fréquente.

 

La documentation de la société annonce un prix public de 235 € HT pour une CryoVest munie de huit compresses First-Ice et 72 € pour un pack d'accumulateurs supplémentaires. Le prix à payer pour éviter une surchauffe et améliorer la productivité ?

actionclactionfp