INTERVIEW. Jean-Baptiste Fayet, directeur général de Terreal, fabricant de solutions en terre cuite, nous a accordé un entretien pour faire le point sur l'entreprise, après l'annonce de la fermeture de quelques fours en mars dernier. Comme d'autres sociétés de cette filière, Terreal est confrontée à une hausse de la demande et à une explosion des prix de l'énergie.


La crise de l'énergie frappe l'Europe depuis plusieurs mois et risque de ne pas ralentir de sitôt. Avec le conflit russo-ukrainien, les prix ont de nouveau explosé, mettant à mal les citoyens français, comme les entreprises. C'est ce que confirme la Fédération française des tuiles et briques (FFTB), qui affirme que la situation est "compliquée" pour les sociétés de la filière. Face à cette crise inédite, certaines tentent de s'adapter. C'est le cas du spécialiste de la couverture, Terreal, qui a dû fermer quelques semaines des fours de ses tuileries, alors même que les fabricants de briques et de tuiles voient la demande en produits s'envoler. Batiactu a voulu faire le point sur la situation de cette entreprise, souvent citée par d'autres professionnels du secteur de la construction et de la rénovation pour l'arrêt temporaire de certaines lignes de production. Comment gère-t-elle cette crise ?

Batiactu : Suite à la flambée des prix du gaz, la tuilerie de Saint-Martin-Lalande, dans l'Aude, a dû éteindre l'un de ses fours de cuisson en octobre dernier, alors qu'elle l'avait rallumé quatre mois auparavant, après neuf ans sans fonctionner. Quelle est la situation de cette tuilerie aujourd'hui ? Le four est-il toujours éteint, alors que la hausse des prix de l'énergie continue ?

Jean-Baptiste Fayet, directeur général de Terreal France : Tout d'abord, je souhaiterais rectifier une rumeur, selon laquelle certains fours de Terreal en France seraient éteints. Si nous avons fermé deux lignes de production non-majoritaires de Terreal au mois de mars 2022, celles-ci ont, depuis, été relancées. Elles concernaient une ligne de notre site de Roumazières, en Charente, responsable de 10% des activités de ce site, et une ligne de Castelnaudary, dans l'Aude, qui représente un quart de sa production. Aujourd'hui, 100% de nos fours sont en fonctionnement. Quant à la tuilerie de Saint-Martin-Lalande, le four que nous avons fermé en octobre à cause de l'envolée des coûts de l'énergie et que nous n'avons pas rallumé depuis, était un second four du site. Il avait été redémarré en juin 2021, pour faire face à un marché dynamique et une demande croissante en tuiles.

 

Il vous reste 67% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp