RÉNOVATION. Les textes avalisant l'évolution de plusieurs fiches et coups de pouce des certificats d'économie d'énergie (CEE) sont parus, fin 2021, au Journal officiel. Ils posent, auprès de certains acteurs du secteur, des questions en matière de massification de la rénovation globale dès le début de l'année 2022. Le ministère de la Transition écologique assure de son côté ne pas être inquiet.


Deux arrêtés parus au Journal officiel fin 2021, fixent les nouvelles règles du jeu pour les coups de pouce en rénovation énergétique, ainsi que les nouveaux niveaux des fiches isolation, revus drastiquement à la baisse (voir encadré en fin d'article). Même si ces évolutions étaient déjà connues, leur entrée en vigueur, dans un contexte de marché baissier du CEE, fait craindre aux acteurs du secteur un premier semestre 2022 en forme de "morne plaine". Bien loin des objectifs de massification de rénovation globale, notamment auprès des plus précaires. Au point que certains demandent d'ores et déjà à ce que l'administration apporte des retouches rapides au dispositif pour retendre le marché. Le ministère de la Transition écologique, contacté par Batiactu, reste confiant sur le sujet.
Il vous reste 89% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp