PRÉSIDENTIELLE 2022. Dans une interview à Batiactu, Valérie Pécresse détaille les mesures de son programme relatives aux secteurs de la construction, du cadre de vie et de l'énergie. Relance de la construction de logements, plus grande implication des collectivités locales, vision de la cohésion des territoires, plan pour les infrastructures, nucléaire et mix énergétique, font partie des nombreux sujets abordés.


En vue de l'élection présidentielle de 2022, la rédaction de Batiactu a sollicité l'ensemble des candidats pour connaître leurs propositions à destination des secteurs de la construction, du cadre de vie et de l'énergie. Valérie Pécresse, candidate LR, a accepté de nous répondre. Elle nous détaille les mesures de son programme concernant la relance de la construction, l'accélération de la rénovation énergétique, sa vision de la cohésion des territoires et de l'implication des collectivités locales. Elle évoque également son plan pour les infrastructures de mobilité et leur modernisation, leur financement, et revient sur ses propositions en matière de mix énergétique.

 

Batiactu. Si vous êtes élue, pourriez-vous créer, comme le demandent de nombreuses organisations professionnelles de la construction et de l'immobilier, un grand ministère de la Construction durable et de l'Aménagement du territoire ?

 

Valérie Pécresse : Lors de la précédente campagne présidentielle, le président sortant avait déclaré, avec une bonne dose de mépris, qu'il voyait l'immobilier "comme une rente". Je pense au contraire que ce secteur d'activité est essentiel pour la relance économique du pays mais également pour produire un cadre de vie et une "qualité de ville" en phase avec les attentes de nos concitoyens. Je veux donc mettre en place toutes les conditions pour que les acteurs du secteur puissent construire plus, plus vite, plus facilement et mieux, en intégrant pleinement les enjeux de la transition écologique. Nous aurons beaucoup à faire pour relancer efficacement la construction. Cela supposera de créer les conditions d'un dialogue efficace entre le gouvernement et les bâtisseurs. Il faudra donc un interlocuteur permanent des professionnels et un leadership clair au sommet de l'État.

 

Batiactu. Envisagez-vous de simplifier les règles et normes qui régissent le secteur de la construction ?

 

V.P. Ma méthode consistera à construire plus, mais aussi plus vite et plus facilement. Pour répondre à la colère de nos entreprises du bâtiment qui ont vu les normes s'alourdir encore plus pendant ce quinquennat, je m'engagerai aussi à simplifier et à "débureaucratiser" le champ de l'urbanisme, ainsi qu'à accélérer le traitement des recours sur les autorisations d'urbanisme.

 

La simplification administrative est le premier service à rendre aux chefs d'entreprises : des normes moins nombreuses, plus intelligibles et appliquées de façon uniforme sur le territoire ; une administration qui se met au service des entreprises et non pas l'inverse. Je veux par exemple que l'on revoie complétement le processus des permis de construire pour le rendre plus transparent et deux fois plus rapide. On ne peut pas continuer à avoir une administration qui met des bâtons dans les roues de ceux qui veulent réindustrialiser nos territoires.

"La filière du BTP a un rôle essentiel à jouer"

 

Batiactu. Quel message souhaitez-vous transmettre aux professionnels de la filière du cadre de vie ?

 

V.P. Je veux leur redire qu'ils sont les vrais acteurs de l'aménagement de nos villes et nos villages, de la réindustrialisation de nos territoires et de la transition énergétique. Cela fait maintenant cinq ans qu'Emmanuel Macron soutient l'économie dématérialisée, le secteur tertiaire. Il a imposé des règles comme celle du ZAN sans aucune considération pour la réalité des industriels de ce pays, et a laissé la machine administrative devenir de plus en plus folle et étouffante pour ceux qui créent des emplois sur notre sol et agissent concrètement. Je veux au contraire être la présidente qui remet l'industrie au centre de notre économie, qui facilite la vie des entrepreneurs. La filière du BTP a un rôle essentiel à jouer dans la double ambition que je poursuis pour notre pays : réindustrialiser et réussir la transition énergétique.

 

Lire la suite de l'entretien avec Valérie Pécresse dans les 6 pages thématiques suivantes :

 

- Logement
- Urbanisme
- Rénovation énergétique
- Énergie
- Infrastructures
- Métiers


Retrouvez également notre décryptage en trois points et notre infographie du programme de la candidate LR ici.

 

 

Il vous reste 84% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
-30% pour tous abonnements activés avant le 15/10
Code promo : BATIMAT22
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp