PRÉSIDENTIELLE 2022. La candidate du parti Les Républicains a détaillé son programme économique devant les représentants des petites et moyennes entreprises, martelant son souhait de baisser les impôts et charges tout en levant les contraintes qui peuvent peser sur l'entrepreneuriat. Elle a aussi appelé à revoir le remboursement des PGE, lorsque le Gouvernement annonçait en parallèle son plan de résilience.


Les grands oraux se poursuivent pour les candidats à l'élection présidentielle. La représentante du parti Les Républicains (LR), Valérie Pécresse, a répondu présente à l'invitation de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) ce 16 mars, avant de venir devant les représentants de l'Union des entreprises de proximité (U2P) ce 17 mars. Deux prises de parole quasi-identiques à 24 heures d'intervalle, qui ont permis à l'actuelle présidente de la région Île-de-France de détailler son programme économique, avec un mot d'ordre : libérer l'entrepreneuriat des contraintes qui peuvent peser sur lui.

 

 

"Diviser par deux la durée de toutes les procédures administratives"

 

"Il faut baisser vos impôts et charges, et pour cela il faut avoir le courage de faire les réformes nécessaires", a répété Valérie Pécresse devant les deux parterres de chefs d'entreprises, citant pêle-mêle les réformes des retraites ou de l'assurance-chômage, dont la réalisation permettrait selon elle de remettre les finances publiques dans le droit chemin. "Le système de protection sociale des travailleurs indépendants doit être équitable, lisible et simplifié", a-t-elle assuré. La candidate a également indiqué vouloir baisser de 10 milliards d'euros les impôts de production, ce qui engloberait la suppression de la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises) pour les sociétés réalisant un chiffre d'affaires de plus de 50 millions d'euros.
Il vous reste 69% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp