PRÉSIDENTIELLE 2022. Invité à s'exprimer devant l'association Équilibre des Énergies, Jean Rottner, porte-parole de la candidate LR et président de la région Grand Est, a décliné le détail de la politique énergétique que Valérie Pécresse mettrait en place si elle était élue présidente de la République. Nucléaire, énergies renouvelables, ou encore implication des territoires ont notamment été abordés.


C'est "une politique gaullienne" en matière d'énergie que promet de mettre sur pied Valérie Pécresse si la candidate LR est élue à la plus haute fonction de l'Etat. Elle serait "fondée sur une politique nucléaire forte", en France mais aussi au niveau européen, comme l'a expliqué Jean Rottner, porte-parole de la prétendante à l'Elysée et président de la région Grand Est, devant Brice Lalonde et les membres de l'association Equilibre des énergies, le 29 mars 2022.

 

Alors que se pose de plus en plus la question de l'indépendance énergétique de la France et de l'Europe, mise particulièrement sur le devant de la scène depuis le début de la guerre en Ukraine en février 2022, le nucléaire, "un fleuron industriel français" serait bien le pilier de sa politique a affirmé son représentant, puisqu'elle compte "supprimer le plafond de 50% de nucléaire dans le mix énergétique". Avec une priorité : conserver l'objectif de neutralité carbone en 2050.
Il vous reste 74% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp