FILIERE BOIS. Ce 30 janvier 2020, l'Agence Qualité Construction (AQC) et l'Association pour le développement des immeubles à vivre bois (Adivbois) ont ratifié un accord de partenariat visant à mener des actions pour garantir l'essor des constructions bois, tout en assurant leurs critères de qualité.

Ce 30 janvier 2020, le directeur général de l'Agence Qualité Construction (AQC), Philippe Estingoy, et le président de l'Association pour le développement des immeubles à vivre bois (Adivbois), ont signé un accord-cadre visant à mener des actions conjointes en faveur de l'essor et de la qualité des constructions bois. Ce partenariat mise d'une part sur l'expertise de l'AQC, qui participe déjà à plusieurs organismes et groupes de travail spécialisés dans la qualité, et d'autre part sur celle des experts de la commission technique d'Adivbois, qui ont amorcé des études et des essais dont le but est d'accompagner la croissance des démonstrateurs d'immeubles bois. D'après l'association, ses travaux auraient déjà permis de lever plusieurs freins à ce type de constructions, et le Club des industriels Adivbois, lancé en 2019, s'est fixé pour objectif d'épauler cette expansion en termes d'évaluation technique et réglementaire. Enfin, l'enjeu de ce partenariat est également de s'inscrire dans l'édification des ouvrages pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 à Paris et en Seine-Saint-Denis, et pour lesquels plusieurs projets en bois sont justement portés par l'organisme France Bois 2024.

 

Via cet accord-cadre, les deux organisations s'engagent à "participer conjointement aux actions de qualité des constructions proposées par l'AQC et présentant un intérêt commun dans les domaines de l'observation, de la prévention et de la communication", selon le communiqué. "Adivbois participera aux actions de l'AQC destinées à réduire la pathologie des constructions bois. L'AQC apportera son expertise dans les groupes d'experts, notamment le Club des industriels Adivbois, destiné à accompagner les industriels de toutes les filières de la construction à développer en amont des procédés ou des produits adaptés aux spécificités de la construction bois." Concrètement, le partenariat ratifié oblige aussi les signataires à mener des campagnes d'information sur les actions pouvant concerner leur partenaire dans les domaines, déjà cités, de l'observation, de la prévention et de la communication, mais également à animer des travaux sur ces sujets. De plus, l'AQC et Adivbois devront prodiguer l'ensemble des informations nécessaires, tels que les retours d'expériences et les compétences spécifiques, et mobiliser les relais de diffusion dans toute la France.

actionclactionfp