JUSTICE. Le Conseil d'Etat a confirmé le projet controversé de contournement autoroutier de Strasbourg, en validant le prolongement de sa déclaration d'utilité publique. L'association Alsace Nature et la commune de Kolbsheim, opposées au chantier, ont donc été déboutées de leur recours.

Le chantier du contournement autoroutier de Strasbourg se précise. Le 13 mars dernier, le Conseil d'Etat a confirmé ce projet controversé en validant le prolongement de sa déclaration d'utilité publique (DUP), selon l'Agence France Presse. Cette infrastructure, également appelée "Grand contournement Ouest", avait en effet vu la prorogation de sa DUP contestée par l'association de protection de l'environnement Alsace Nature et par la commune de Kolbsheim (Bas-Rhin). Celles-ci avaient déposé un recours suite à la décision du Gouvernement, le 22 janvier 2018, de proroger la DUP, à l'issue de ses 10 ans durant lesquels les travaux du chantier n'avaient pas été lancés. Après publication de ce décret, les premiers coups de pelle ont été donnés à l'automne 2018 pour une mise en service programmée en 2021.

 

Deux recours perdus en quelques semaines

 

"Les modifications apportées au projet depuis la DUP ne peuvent être regardées comme des modifications substantielles des caractéristiques du projet", a considéré le Conseil d'Etat dans son jugement. Les opposants se basaient pourtant sur ce point pour réclamer l'organisation d'une nouvelle DUP. "L'évolution du coût du projet, qui est de l'ordre de 12% hors inflation, ne peut être regardée comme affectant son économie générale", précise la plus haute juridiction administrative. A la fin du mois de février, Alsace Nature a déjà été déboutée par le tribunal administratif de Strasbourg de son recours en référé contre le permis d'aménagement du principal viaduc de l'autoroute, qui traversera Kolbsheim.

 

Pour rappel, la rocade autoroutière de Strasbourg sera une section à péage de 24 kilomètres, dont l'investissement se chiffre à environ 600 millions d'euros. La société Arcos, filiale de Vinci, sera le concessionnaire du Grand contournement Ouest. Dans les tuyaux depuis une quarantaine d'années, ce projet d'infrastructure est vivement contesté pour ses conséquences environnementales. Une Zone à défendre (ZAD) avait même vu le jour sur le territoire de Kolbsheim, avant d'être évacuée par les forces de l'ordre le 10 septembre 2018.

actionclactionfp