FORMATION. Confluence Institute, l'école créée par l'architecte Odile Decq a vu ses diplômes reconnu par le prestigieux Royal Institute of British Architects (RIBA), ce qui leur donne une reconnaissance européenne.

Basée à Lyon, Confluence Institute a vu le jour en 2013 a pour ambition d'ouvrir les métiers de l'architecture sur le monde. Avec une vingtaine d'étudiants par an, l'école délivre désormais des diplômes équivalents à ceux des écoles nationales supérieures d'architecture. Le Royal Institute of British Architects, organisme professionnel pour les architectes au Royaume-Uni, avait contacté l'école en 2015 afin d'entamer une procédure de reconnaissance mutuelle et c'est finalement les 6 et 7 mars 2018 qu'ont été validés les deux diplômes de licence et de master délivrés par Confluence.

 

Une école qui fait débat

 

La créatrice de l'école, l'architecte Odile Decq, a souhaité que sa formation porte sur la recherche, l'expérimentation et la transversalité. Elle disait en février 2014 : "L'architecture ne doit pas être réduite à un enseignement professionnel et spécialiste : c'est une discipline qui ouvre sur le monde. C'est un regard, une capacité d'agir. Elle a aujourd'hui besoin d'une ambition plus humaniste". Cette volonté d'enseigner l'architecture hors des standards habituels des écoles d'architectures avait fait polémique au moment de l'annonce de l'ouverture de l'école.

 

Patrick Colombier, du syndicat de l'architecture, expliquait au Monde en février 2014, qu'il considérait qu'Odile Decq et ses enseignements adoptaient une "attitude architecturale qui sort du continuum historique de l'architecture française et de son système d'enseignement". La polémique grandissante, le ministère de la Culture avait dû intervenir pour clarifier la situation expliquant qu'Odile Decq était dans son droit d'ouvrir une école mais que les diplômes ne seraient pas reconnus.

 

Une nouvelle reconnaissance pour Odile Decq

 

La reconnaissance par le RIBA au niveau européen des diplômes de Confluence est une consécration pour Odile Decq et son école qui voit ses enseignements, par équivalence, être élevés au même rang que les diplômes d'état des Ecoles nationales supérieure de l'architecture.

 

L'architecte est connue pour son engagement à faire évoluer la profession. Elle dénonce notamment le machisme du milieu et a reçu pour son "impact unique sur la profession" l'Architizer Award en 2017, quatre ans après avoir été élue "femme architecte de l'année". Odile Decq est à l'origine entre autres du Cargo à Paris, du siège de GL Events à Lyon ou encore le musée d'art contemporain de Rome.

actionclactionfp