STRATÉGIE. C'est sur le chantier Universeine, au cœur du futur village des athlètes pour les Jeux olympiques de Paris 2024, que Xavier Huillard a exprimé ses vœux le 19 janvier 2023. L'occasion aussi, comme toujours, de faire un point sur l'année écoulée et sur celle qui s'annonce, toujours avec "un optimisme presque pathologique".


Comme souvent, l'endroit n'a pas été choisi au hasard. Exemple de "la nouvelle façon d'aborder les projets d'aménagement, avec au centre des préoccupations la question du vivre ensemble", de voir reprendre vie et de retrouver de l'activité humaine sur ce qui était il y encore peu de temps une friche industrielle, de la régénération "d'un patrimoine architectural d'hier dans la ville de demain".

 

C'est ainsi sur le chantier d'Universeine, quartier faisant partie du futur village des athlètes dans le cadre des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, que Xavier Huillard, le P-dg du groupe Vinci a tenu sa traditionnelle cérémonie de vœux le 19 janvier 2023, la première depuis 2020 et la pandémie de covid-19. Au cœur de ce "démonstrateur de solutions de construction bas carbone, de performance énergétique, de résilience climatique, et de recréation d'espaces de biodiversité" qui permettra de renaturer environ 20% d'une surface anciennement artificialisée - ce qui en fait un projet à "artificialisation négative" selon les équipes de Vinci, dont plusieurs filiales interviennent sur le site - le patron du groupe en a profité pour partager son "optimisme presque pathologique chez nous".

 

Résilience "quasi-structurelle"

 

Pourtant, 2022 a été marquée par diverses
Il vous reste 81% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp