ÉCONOMIE. Tous secteurs d'activité confondus, les crédits octroyés aux entreprises ont augmenté de 13,3% en 2020, et même de 20,3% pour les petites et moyennes structures, celles-ci s'étant massivement tournées vers les Prêts garantis par l'État (PGE). Parmi les secteurs où le recours au crédit a été le plus important, la construction figure en bonne place.

Crise économique oblige, les crédits aux entreprises ont progressé de 13,3% tous secteurs d'activité confondus en 2020, et même de 20,3% pour les petites et moyennes structures, d'après la Banque de France, citée par l'Agence France Presse. Une situation qui s'explique par le recours massif au dispositif des Prêts garantis par l'État, ou PGE, mis en place par le Gouvernement en mars dernier pour soutenir les entreprises durant la pandémie de Covid. En décembre 2020, l'endettement des entreprises se chiffrait à 1.190 milliards d'euros, dont 523,7 milliards pour les PME. Et, toujours selon la banque centrale française, la construction fait partie des secteurs où le recours au crédit a le plus augmenté l'année dernière, avec un bond de 22,1% des encours.

 

Les encours de crédits ont bondi de 22,1% dans le BTP en 2020

 

À la fin du mois de janvier, la Banque de France a indiqué que le flux de crédits accordés aux sociétés non-financières (celles produisant des biens et services marchands) sur l'ensemble de l'exercice 2020 s'élevait à 139,4 milliards d'euros. L'institution a également souligné que le flux des seuls crédits de trésorerie était de 89,1 milliards d'euros, ce qui représente "quasiment le double de 2019". Une somme qui reste pourtant inférieure aux 130 milliards d'euros de PGE octroyés en 2020, dans la mesure où certaines entreprises ont préféré rembourser dès que possible leur prêt étatique, sans attendre la fin de la période de différé - qui était à l'origine de 12 mois mais que le Gouvernement a décidé de porter à deux ans.

actionclactionfp