PERFORMANCE ENVIRONNEMENTALE. La base de données Inies a continué de s'étoffer, annonce l'Alliance HQE-GBC qui la gère. Au cours de l'année 2017, le nombre de fiches produits vérifiées s'est accru, tout comme les PEP ecopassport et les diverses fonctionnalités. Point d'étape.

Elle existe depuis 2004, mais n'en finit pas d'évoluer. La base Inies centralise les données techniques de produits de la construction (Fiches de déclaration environnementales et sanitaires, Profils environnementaux produits…) et elle est devenue, au fil du temps, la "pierre angulaire de l'évaluation de la performance environnementale des bâtiments". Dominique Duperret, délégué général de LCA-FFB, dit à son propos : "L'expérimentation E+C- a entraîné une prise de conscience de nos adhérents. (…) Pour eux le plus important est de parvenir à trouver les données spécifiques à leurs projets et ils sont trop souvent contraints d'utiliser les données par défaut qui sont fortement pénalisantes. Le développement et l'utilisation de ces données spécifiques (FDES, PEP) est essentiel pour un calcul de l'impact carbone plus juste de nos constructions".

 

Les fiches vérifiées remplacent peu à peu les anciennes

 

La base de données nationale recueille donc les informations transmises de façon volontaire par les industriels déclarants. Et l'année 2017 a été une année de transition, avec l'entrée en vigueur il y a pile un an de l'obligation de vérification des fiches et profils, par une tierce partie indépendante. D'où un nombre de fichiers en recul, avec seulement 1.113 FDES et 737 PEP. Mais cette réalité en cache une autre : le nombre de références commerciales couvert est bien plus important qu'en 2016, grâce à l'arrivée de données collectives. Elles sont passées de 35.718 (fin 2016) à 76.813 références. Concernant les valeurs par défaut, évoquées par Dominique Duperret, qui viennent se substituer aux données spécifiques en cas d'absence, elles sont 511. Et l'Etat met à disposition 50 données conventionnelles de service pour des éléments comme l'eau ou l'électricité. Il faut noter que dès le 1er janvier 2019, seules les données vérifiées pourront être utilisées pour l'expérimentation E+C-.

 

L'Alliance HQE-GBC note que la base Inies a été sollicitée à près de 40.000 reprises en mode consultation en 2017 et qu'elle regroupe 92 déclarants dont 11 nouveaux venus (dont Beissier, Exiba, Lignatec, Plafometal, Selectron, Stora Enso, Vertisol ou Nexans). En termes de services, elle s'est dotée d'une nouvelle interface, compatible avec l'ensemble des navigateurs et appareils mobiles. Le moteur de recherche a été amélioré : aux critères existants (famille de produits, organisme déclarant, fiches nouvelles ou modifiées) ont été ajoutés d'autres critères portant sur les COV, la date de mise en ligne, la performance principale du produit, le type de déclaration ou le lieu de production, ceci afin de gagner en pertinence et en précision. Un Webservice, qui compte près de 1.200 utilisateurs (dont 600 professionnels et autant d'académiques), offre la possibilité d'accéder à une partie du contenu des déclarations au format numérique, pour une meilleure articulation avec le BIM.

actionclactionfp