CONCOURS. Comme chaque année, l'Agence Qualité Construction (AQC) rend publics les gagnants de son concours photo, qui récompense les meilleurs clichés de désordres dans le bâtiment. Pour l'édition 2019, 416 photos ont été reçues par le jury, qui a sélectionné plusieurs lauréats. Diaporama.

C'est le rendez-vous incontournable des professionnels du bâtiment : comme chaque année, l'Agence Qualité Construction (AQC) a publié les lauréats de son concours photo, qui récompense les meilleurs clichés de désordres. Pour sa 14e édition, le palmarès profite d'un public élargi, avec notamment un engouement croissant de la part des étudiants des filières techniques, aussi bien à titre individuel qu'à titre collectif, avec des établissements recevant des prix pédagogiques. Au total, le concours 2019 aura tout de même collecté 416 clichés, contre 330 en 2018. Le jury, composé de professionnels du bâtiment ainsi que d'un photographe, a finalement retenu 8 lauréats : 3 dans la catégorie générale, 3 dans la catégorie étudiant à titre individuel et 2 établissements d'enseignement dans la catégorie du prix pédagogique. Onze autres cas ont également été révélés, que vous pouvez découvrir dans les pages suivantes.

 

Toujours autant de pathologies détectées, mais des étudiants de plus en plus impliqués

 

Les artisans, architectes, ingénieurs, énergéticiens et autres spécialistes du bâtiment qui participent au concours photo de l'AQC peuvent témoigner, au travers de leurs prises de vues, "de la diversité et du nombre encore important des pathologies subies par les bâtiments en exploitation". De l'effondrement d'une toiture-terrasse à une corrosion de tôles en passant par des infiltrations, les désordres photographiés sont aussi bien courants qu'exceptionnels, relevant de la garantie décennale ou non. "Ces désordres aux conséquences parfois catastrophiques pour l'ensemble du bâtiment pourraient être évités", rappelle l'agence. "Relever toutes ces malfaçons reste donc indispensable et enrichit les propres constats observés par l'AQC."

 

Dans la catégorie étudiant, qui a d'ailleurs été créée en 2015, les membres de l'agence constatent donc une hausse du nombre de participants : quelques 244 étudiants en candidatures individuelles et groupées ont ainsi présenté leurs clichés en 2019, contre seulement 125 en 2018. "Pédagogique, le concours photo aiguise leur regard et les incite à se rendre sur le terrain, à observer et à comprendre par eux-mêmes l'importance des bonnes pratiques enseignées et les conséquences de leur non-respect", se félicite l'AQC. De même, le prix "Pédagogie de l'analyse des pathologies", qui a été créé en 2017, permet de récompenser deux établissements d'enseignement qui ont intégré le concours photo dans leurs programmes pédagogiques ou dans leurs formations prodiguées aux étudiants : ont été primés en 2019 le Campus des métiers et des qualifications éco-construction et efficacité énergétique du Grand Est (1er prix), et l'Ecole supérieure du bois (2e prix). Ils ont été 4 à participer au total, soit le même nombre qu'en 2018, à la différence qu'ils ont cette année regroupé à eux seuls 57 étudiants.

 

L'ensemble des photos récompensées cette année est disponible sur le site Internet de l'AQC.

 

Découvrez le palmarès 2019 du concours photo de l'AQC dans les pages suivantes.

actionclactionfp

1er prix de la catégorie générale

AQC 2019-1ePrix
Le 1er prix de la catégorie générale a été décerné à Laurent Loretti, expert chez Saretec à Montpellier (Hérault), pour la photo de l'effondrement d'une toiture-terrasse suite à une surcharge de neige. © Laurent Loretti / AQC
Le 1er prix de la catégorie générale a été décerné à Laurent Loretti, expert chez Saretec à Montpellier (Hérault), pour la photo de l'effondrement d'une toiture-terrasse suite à une surcharge de neige.

2e prix de la catégorie générale

AQC 2019-2ePrix
Olivier Raynaud, expert chez Saretec à Aubière (Puy-de-Dôme), s'est vu remettre le 2e prix de la catégorie générale pour le cliché de la mise en oeuvre d'un châssis de toit en surimposition du châssis existant. © Olivier Raynaud / AQC
Olivier Raynaud, expert chez Saretec à Aubière (Puy-de-Dôme), s'est vu remettre le 2e prix de la catégorie générale pour le cliché de la mise en oeuvre d'un châssis de toit en surimposition du châssis existant.

Prix spécial de la catégorie générale

AQC 2019-Prix-Jury
Le prix spécial de la catégorie générale revient à Vincent Dubos, ingénieur construction durable à Marseille (Bouches-du-Rhône) : sur la photo, on voit une mauvaise coordination lors du réaménagement des espaces intérieurs. © Vincent Dubos - AQC
Le prix spécial de la catégorie générale revient à Vincent Dubos, ingénieur construction durable à Marseille (Bouches-du-Rhône) : sur la photo, on voit une mauvaise coordination lors du réaménagement des espaces intérieurs.

1er prix de la catégorie étudiant

AQC 2019 1er Prix Cat E
Le 1er prix de la catégorie étudiant revient à Andréa Malet, pour la candidature en équipe de l'ENTPE (Ecole de l'aménagement durable des territoires) de l'université de Lyon (Rhône). Ici, on distingue des coulures de rouille en façade, sous-faces et au niveau des bandeaux des balcons. De plus, les ancrages des gardes-corps sont altérés. © Andréa Malet / AQC
Le 1er prix de la catégorie étudiant revient à Andréa Malet, pour la candidature en équipe de l'ENTPE (Ecole de l'aménagement durable des territoires) de l'université de Lyon (Rhône). Ici, on distingue des coulures de rouille en façade, sous-faces et au niveau des bandeaux des balcons. De plus, les ancrages des gardes-corps sont altérés.

2e prix de la catégorie étudiant

AQC 2019 - 2e Prix Cat E
Théo Dusang, de l'ENSA (Ecole nationale supérieure d'architecture) de Nancy (Meurthe-et-Moselle), a été récompensé par le 2e prix de la catégorie étudiant pour ce cliché montrant d'importantes fissures des murs du bâtiment, dues à un tassement différentiel du terrain. © Théo Dusang / AQC
Théo Dusang, de l'ENSA (Ecole nationale supérieure d'architecture) de Nancy (Meurthe-et-Moselle), a été récompensé par le 2e prix de la catégorie étudiant pour ce cliché montrant d'importantes fissures des murs du bâtiment, dues à un tassement différentiel du terrain.

Prix spécial de la catégorie étudiant

AQC 2019 - Prix Jury Cat E
Enfin, le prix spécial de la catégorie étudiant a été remis à Antoine Fortineau, du CFA Design et innovation de l'Ecole de design de Nantes-Atlantique (Loire-Atlantique) : sur la photo, on voit une entaille réalisée dans l'entrait de la charpente pour que le volet puisse s'ouvrir entièrement. © Antoine Fortineau / AQC
Enfin, le prix spécial de la catégorie étudiant a été remis à Antoine Fortineau, du CFA Design et innovation de l'Ecole de design de Nantes-Atlantique (Loire-Atlantique) : sur la photo, on voit une entaille réalisée dans l'entrait de la charpente pour que le volet puisse s'ouvrir entièrement.

Concours Photo 2019 - Infrastructure/Structure

Concours Photo 2019 - Infrastructure/Structure
Multiples dégradations d'un conduit de fumée : boisseaux encastrés entre eux, fissurés, non jointifs et désaxés. © Arnaud de Villars - AQC

Concours Photo 2019 - Équipements techniques

Concours Photo 2019 - Équipements techniques
Présence inappropriée d'une entrée d'air dans une pièce humide (non-respect des Règles de l'art). © Chafik Cherifi - AQC

Concours Photo 2019 - Équipements techniques

Concours Photo 2019 - Équipements techniques
Présence de sable dans les nourrices du réseau du plancher chauffant, obturant le circuit et perturbant le bon fonctionnement du chauffage. © Samuel Delahaye - AQC

Concours Photo 2019 - Enveloppe/Toiture

Concours Photo 2019 - Enveloppe/Toiture
Absence d'entretien des chéneaux et corrosion des tôles de l'arêtier de couverture (défauts récurrents observés à La Guadeloupe). © Sylvie Chartier - AQC

Concours Photo 2019 - Infrastructure/Structure

Concours Photo 2019 - Infrastructure/Structure
Développement rapide de mérule sous un plancher bois exécuté à même le terre-plein, sans vide sanitaire, provoqué par le confinement et la chaleur. © Sébastien Lidonne - AQC

Concours Photo 2019 - Infrastructure/Structure

Concours Photo 2019 - Infrastructure/Structure
Fissurations et affaissements d'une maison individuelle, suite au défaut de portance des fondations. © François Machelart - AQC

Concours Photo 2019 - Infrastructure/Structure

Concours Photo 2019 - Infrastructure/Structure
Délitement d'une feuille de zinc due à la formation de rouille blanche, provoquée par une stagnation d'eau. © Emmanuel Lenfant - AQC

Concours Photo 2019 - Infrastructure/Structure

Concours Photo 2019 - Infrastructure/Structure
Mauvaise exécution des fondations superficielles d'une construction : pas de décapage de la terre végétale, non-respect de la côte hors gel… © Pascal Bernard - AQC

Concours Photo 2019 - Infrastructure/Structure

Concours Photo 2019 - Infrastructure/Structure
Fissuration d'un voile maçonné séparatif de deux varangues due à un phénomène de tassement d'un remblai. © Pierre Lamoril - AQC

Concours Photo 2019 - Équipements techniques

Concours Photo 2019 - Équipements techniques
Formation de glace, suite à une discontinuité du calorifuge sur réseau d'eau glacée. © Patrick Fabrer - AQC

Concours Photo 2019 - Enveloppe/Toiture

Concours Photo 2019 - Enveloppe/Toiture
Mauvaise préparation du support, notamment des joints des panneaux préfabriqués, avant le ravalement de façade. © Vincent Dubos - AQC