POLICE-JUSTICE. Une quinzaine de personnes ont été interpellées en Vendée, en Loire-Atlantique et en Ille-et-Vilaine le 4 mai 2021. Elles appartenaient à une organisation soupçonnée de travail dissimulé et de blanchiment d'argent dans le secteur du bâtiment, pour des faits qui se seraient déroulés entre septembre 2018 et avril 2021.

Le 4 mai 2021, la police judiciaire de Nantes a procédé à l'interpellation de 14 personnes - 13 hommes et une femme - dans les départements de la Vendée, de la Loire-Atlantique et d'Ille-et-Vilaine, d'après les antennes de France Bleu Loire Océan, France Bleu Armorique et France Bleu Loire-Atlantique. Les individus arrêtés appartenaient à une organisation créée ex nihilo et comptant quatre sociétés fictives, sur laquelle pèsent des soupçons de travail dissimulé et de blanchiment d'argent dans le secteur du bâtiment. Selon la police, les faits se seraient déroulés dans les régions de Nantes et de Rennes entre septembre 2018 et avril 2021.

 

Facturation de fausse sous-traitance

 

"Dépourvues de matériel et de locaux, ces sociétés facturaient de fausses prestations de sous-traitance à des entreprises du bâtiment", a détaillé le parquet de Rennes à la radio publique. En épluchant les comptes bancaires de ces établissements fantômes, les enquêteurs auraient repéré des virements à des personnes physiques "ne faisant l'objet d'aucune déclaration sociale obligatoire et se trouvant, pour certaines, en situation irrégulière sur le territoire national". Ces flux financiers sont estimés à plus de 4 millions d'euros, et ont d'ores-et-déjà fait l'objet de mandats à destination de la Turquie.

 

Toujours d'après France Bleu, trois personnes sur les 14 interpellées ont été placées en détention provisoire, "dont un ressortissant turc âgé de 43 ans, soupçonné d'être à la tête des sociétés fictives". Les 11 autres individus ont été placés sous contrôle judiciaire.

actionclactionfp